Éjaculation et cancer de la prostate : les rapports

Le cancer de la prostate est une maladie qui concerne absolument tous les hommes. Des études ont même montré qu’ils l’attrapent au moins une fois dans leur vie. Parmi les méthodes de prévention, l’éjaculation a été citée. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le rapport entre l’éjaculation et le cancer de la prostate.

Quelles sont les causes du cancer de la prostate ?

Les causes précises du cancer de la prostate ne sont pas encore bien déterminées. En revanche, les facteurs de risques le sont. Comme de nombreuses maladies, le premier facteur est l’âge. Les hommes de plus de 80 ans sont les plus touchés par ce phénomène.

Le second facteur est l’hérédité. Renseignez-vous pour connaître les antécédents familiaux de vos proches. Pas seulement pour votre père, mais il faut aussi se renseigner sur vos oncles, vos frères et vos grands-pères.

Dans le même genre, les hommes atteints de la maladie de Parkinson ont plus de chance de développer ce cancer. L’augmentation du volume de la prostate, ou l’adénome prostatique peuvent aussi entraîner un cancer, mais pas forcément.

L’origine ethnique est aussi une cause de cette maladie. En effet, des études ont pu démontrer que les hommes noirs étaient plus sujets à ce problème.

L’éjaculation : un moyen de rester en bonne santé

Éjaculer suffisamment est un moyen d’entretenir la santé en général. L’hypothèse d’un rapport entre l’éjaculation et le cancer de la prostate a été lancée par des chercheurs australiens. Ces derniers pensent que si l’homme n’éjacule pas suffisamment, des substances nocives peuvent se former à l’intérieur de leur glande.

D’autres études ont également suivi le mouvement après cette déclaration. Désormais, le rapport entre les deux a été confirmé, sans que les chercheurs puissent trouver la raison exacte. Sur ce point, les recherches sont encore en cours pour comprendre les mécanismes biologiques.

En plus de prévenir le cancer de la prostate, l’éjaculation permet d’aider à améliorer la qualité du sommeil dont le manque peut avoir des conséquences graves.

Combien de fois un homme doit-il éjaculer pour prévenir le cancer de la prostate ?

L’étude a été réalisée sur un très large panel. Elle a prouvé que les hommes qui éjaculent au moins 21 fois par mois sont ceux qui étaient le moins susceptibles de développer un cancer à un âge avancé.

L’étude australienne sur 2 338 hommes a démontré qu’il fallait éjaculer entre 4 à 7 fois par semaine pour que le stratagème soit efficace. Ceux qui n’éjaculent que 2 fois par semaine ont plus de risques d’avoir un cancer de la prostate.

En guise de prévention, il faudrait essayer cette théorie dès la vingtaine. Mais même passé les 40 ans, vous pouvez continuer à être actif pour rester en bonne santé. En tout cas, il n’y a aucune contre-indication si vous voulez essayer cette théorie.

Quelles sont les autres mesures de prévention ?

Même si la maladie se développe lentement et ne cause aucun problème, la prévention reste la meilleure chose à faire. En plus des rapports entre l’éjaculation et le cancer de la prostate, il existe également d’autres points à connaître pour votre bien-être.

Commencez à manger sainement, puisque le surpoids et l’accumulation de graisse peuvent être à l’origine de ce cancer. Évitez de consommer trop de calories et de lipides. À la place, privilégiez les aliments riches en lycopène et en sélénium. Comme la tomate, le pamplemousse, les noix, les œufs, le poisson, etc.

Avoir une bonne hygiène de vie prévient aussi l’apparition de la maladie. Ainsi, limitez l’alcool, ne fumez plus de cigarettes et faites des exercices physiques.

En dernier recours, vous pouvez également faire un dépistage. Cet examen est généralement recommandé autour de la cinquantaine, avant de faire des contrôles tous les ans.