Chargé de communication interne & externe : Comment le devenir ?

Dans la communication, à Lille Paris, Marseille ou ailleurs, des hommes et des femmes tentent de mieux communiquer et de proposer une image la plus positive qui soit de l’entreprise pour laquelle ils/elles travaillent. Cette communication dite positive s’articule autour des activités, des projets mais aussi des individus composant l’entreprise. On parle dans ce cas de communication Interne. Mais que fait tout d’abord un chargé de communication ?

Que fait au quotidien un chargé de communication ?, ses missions

Sa mission principale est d’être le chef d’orchestre de la communication de l’entreprise. Positif dans son savoir-être, il met en place et coordonne avec la direction la politique de communication à l’externe et parfois à l’interne. Pour cela, il travaille à la conception d’actions met en œuvre celles-ci avec l’aide d’autres communicants ou même avec les partenaires, les consommateurs aussi. Ce qui rend son champ d’action très large parfois (du salarié, au consommateur, il est à toutes les échelles des pratiques de communications).

Quelles compétences pour être chargé de communication ?

En chef d’orchestre, il doit avoir le sens de l’image et maîtriser ce que l’on peut appeler la communication traditionnelle, la communication événementielle et bien sûr aujourd’hui le digital. Sur ce troisième volet, la connaissance des réseaux sociaux ou la manière dont un site Interne est bâti et permet de la conversion sont un des aspects fondamentaux. C’est en ce sens un métier clé dans la communication à Lille comme à Paris ou Bordeaux.

La communication print, les visuels, la création de tracts, flyers ou encore de livrets, journaux internes et books sont sous sa direction. De même, s’il a des notions de community manager, il est en prise directe avec les services de Webmarketing de l’entreprise. De même, la gestion des brochures qui peut mettre du temps de la conception à l’imprimeur nécessite un grand temps consacré à la mise en forme et aux objectifs qu’il fixe ? Les newsletters, beaucoup plus récurrentes, nécessitent également une part du temps disponible dans le temps de travail du chargé de communication. Sur tous ces points, le fait d’avoir passé des diplômes en communication, à partir de BAC+4 semble important aux yeux des recruteurs.

De grosses notions de marketing permettent également de favoriser une compréhension globale est stratégique de l’entreprise, ce qui rend le chargé de communication lié à la politique et la stratégie de l’entreprise ou de la société pour laquelle il travaille. De même, il doit avoir une vision ROIste (Comprenez une compréhension du retour sur Investissement) des actions qu’il met en place pour le compte de l’entreprise. Les budgets alloués à l’année font l’objet de prévisionnels préétablis les années antérieures et doivent coller notamment aux investissements souhaités par la direction pour le lancement de nouveau produits ou la gestion de la relation client (GRC).

D’un point de vue logiciel, maîtriser les outils informatiques, les logiciels pour réaliser des éléments graphiques, avoir une compétence en UX design (User Experience), en retouche photo aussi peuvent être un atout majeur. Certains chargés de communications ont également des compétences en matière de code modérées (HTML, CSS) mais tous ont une grande capacité d’écoute, une aisance à l’oral et des compétences rédactionnelles très marquées. La maîtrise de l’anglais est aussi un plus pour les entreprises qui se développent à l’international.

Chargé de communication dans une petite ou une grande entreprise

Dans les deux cas, la manière dont le chargé de communication bénéficiera ou pas de l’appui des dirigeants peut changer. Si nous sommes en présence d’un conseil d’administration, sa fonction de chargé de communication interne et externe peut simplement être un rouage de la société ou du groupe.

Dans le cadre d’un poste au sein d’une petite entreprise, de petites structures, il intervient plus généralement très souvent de manière transversale sur l’ensemble des métiers proposés. Il est de ce fait beaucoup plus polyvalent et il lui est parfois demandé d’avoir des notions en graphisme et infographie pour réaliser lui-même ses actions de chargé de communication.

Évolution du métier de chargé de communication

Le digital est particulièrement marquant dans l’évolution actuelle du métier puisque le Web devient de plus en plus une porte d’entrée de la communication des entreprises, même de celles qui ont une plus grande taille. Défendre la marque s’impose aussi dans la mesure où les consommateurs, eux, de toute manière communiquerons sur les produits et l’entreprise.

Le travail en équipe est la capacité managériale est souvent un point recherché par les recruteurs car l’évolution du métier fait que la communication interne et externe nécessite l’intervention de différentes équipes et prestataires. Un chargé de communication doit être en mesure de comprendre comment un prestataire informatique, une agence de référencement également, peut aider l’entreprise à augmenter ses parts de marché. Il travaille de concert avec ces différents intervenants et crée les conditions d’une communication réussie avec ces fournisseurs. C’est la raison pour laquelle, bien comprendre les fonctionnements et les chaînes de production sont de nos jour utile.

Qualités pour être un bon chargé de communication

En chef d’orchestre, au contact des gens, le chargé de communication doit d’abord « savoir-être ». C’est un pivot dans une entreprise et sa manière de communiquer doit s’en ressentir au quotidien. S’il est polyvalent, il sait aussi s’effacer devant les experts qu’il rencontre sur les domaines d’activité précis. Créatif, curieux, avec un sérieux esprit d’organisation, le chargé de communication se révèle aussi disponible et réactif.

C’est un métier très en vogue et encore plus avec l’explosion du digital. Des spécialisations sur certains métiers permettent souvent de faire la différence auprès de petites structures qui ne peuvent gérer ou sous-traiter l’ensemble de la chaîne de communication.

Quelle formation pour se charger de la com ?

On notera que nombre de ces écoles proposent aussi des formations plus courtes et intensives pour rendre les jeunes étudiants plus rapidement autonomes sur le marché de l’emploi. Enfin, il existe des formations en ligne qui prennent aujourd’hui une grande part de la formation dispensée en France. Les MOOC sont aussi dispensés dans les Universités.

Beaucoup de chargés de communications se lancent à Bac+2 mais cela se révèle en général insuffisant au niveau du recrutement des entreprises établies. Toutefois, il est possible de démarrer dans une agence de communication à Lille, Paris, Marseille ou ailleurs pour se former encore ensuite avec un contrat d’apprentissage ou un contrat de qualification. Nombreuses sont les agences de communications qui se tournent vers ces viviers en proposant de continuer la formation dans des écoles comme Sup de pub, Sciences com, l’IDRAC, ou Skema à Lille.

Notez aussi que démarrer en stage a de grands avantages pour les jeunes se lançant dans le métier de chargé de communication. C’est de plus en plus l’entrée possible vers les contrats de professionnalisation ensuite et les CDI enfin. Le fait d’être à l’école et  aussi dans un cadre professionnalisant est apprécié.

Quel salaire pour un chargé de communication ?

Sur ce plan, c’est très variable et fonction de la convention collective dans beaucoup de cas. Il y a donc une grande disparité des rémunérations ce qui fait que certains chargés de communications commencent au SMIC en Province (Lille, Marseille, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Lyon ou encore les villes avec moins d’habitants comme Rennes ou Caen).

A Paris, les salaires varieront plutôt dans les 20 à 24000 euros bruts annuels pour les débutants et pourront monter jusqu’à 40000 € brut pour les plus expérimentés de Grands Groupes. « Chargé de communication » n’est souvent qu’une évolution de carrière intermédiaire car il arrive de devenir ensuite directeur de la communication.

Se lancer comme freelance chargé de communication

Beaucoup de jeunes démarrent avec peu d’expérience en poche. C’est l’ère du digital qui veut ça. Les formations en ligne permettent d’apprendre beaucoup et il est parfois envisagé de démarrer sa propre carrière à son compte comme chargé de communication pour plusieurs donneurs d’ordres. Pour cela, il existe les traditionnelles activités de micro-entrepreneur mais aussi des couveuses d’entreprise, des incubateurs. Nous avions déjà évoqué la question pour le cas de la télésecrétaire. Renseignez-vous si vous êtes intéressé(e) auprès de professionnels compétents et n’hésitez pas à faire un bilan de vos compétences.