Comment percer dans le carrelage ? Explications

Précision et patience sont souvent nécessaires lorsque l’on fait des travaux chez soi, dans sa maison. Mais si le bricolage est un art qui prend du temps, percer le carrelage ou la faïence nécessite cette fois beaucoup de précision et de patience si l’on veut éviter les dégâts de la casse et des éclats. Pour commencer, il va vous falloir vous poser certaines questions à la manière de ceux qui posent un carrelage au sol.

Doit-on percer dans le joint ou dans le carreau ?

Le perçage s’effectue toujours à très faible vitesse et sans utiliser la percussion que l’on soit dans un joint ou en plein milieu d’un carreau. La rotation de la mèche doit suffire à elle seule à user le matériau concerné sans le fissurer ou le casser. Notez que vous trouverez dans le commerce des mèches spécifiques pour le carrelage et donc prévues à cet effet pour limiter les risques de casse ou d’éclat. Ces dernières ressemblent aux mèches à béton mais ont la particularité d’avoir une pastille rapportée en carbure de tungstène moins large que leurs homologues.

Comment procéder au perçage du carreau ?

Pour percer dans un carreau, posez plusieurs épaisseurs d’adhésifs au niveau du repère du trou. Cette astuce de bricoleur évite le dérapage de mèche au tout début du perçage, c’est donc plus sûr à tous points de vue. Le but ensuite est de travailler progressivement et sans à-coups. Si au lieu d’avoir un carreau de faïence, vous avez un carreau de verre voire un miroir devant vous, travaillez également à vitesse lente et sans percussion ; seul le verre normal peut se percer (ni verre trempé ni Sécurit). Percez le verre d’un côté jusqu’aux trois quarts de l’épaisseur et retournez la plaque pour continuer par l’autre côté. Durnat ce labeur, lubrifiez la mèche avec l’essence de térébenthine ; sachez qu’une mèche de diamant nécessite pour sa part une lubrification à l’eau.

Cas des boîtiers électriques à encastrer dans le carrelage

Pour aller plus loin, vous aurez peut-être besoin d’une scie à cloche pour encastrer un boîtier électrique. Mais pour les dimensions parfois impossibles à trouver pour les scies à cloche classiques, vous pouvez avoir recours à une mèche à carrelage extensible. Dans tous les cas, pour des raisons d’efficacité et de sécurité, prévoyez de travailler à plat et posez le carrelage sur un établi. Des serre-joints seront nécessaires pour les maintenir. Le principe est le même que pour un simple trou : L’utilisation d’un morceau d’adhésif pour éviter que la mèche dérape s’impose à vous. Là encore, songez à commencer le travail à vitesse très lente pour étamer la surface du carrelage. Enfin, au rayon bricolage, vous trouverez aisément des diamètres standardisés de scies à cloche en carbure spécifique pour le carrelage qui se montent sur un porte-outil et une simple perceuse.