Éducateur canin : Comment devenir dresseur de chien ?

Le métier d’éducateur canin comportementaliste a pour objectif de proposer un accompagnement des propriétaires de chiens dans l’équilibre harmonique entre l’homme et l’animal. L’éducation des chiens, le dressage autrement dit, vise à favoriser cette relation. Éducateur canin comportementaliste est donc un métier nécessitant des formations, des compétences précises et beaucoup de passion pour les êtres vivants au sens large. La psychologie animale et humaine est de mise, c’est ce que nous voyons dans cet article.

Quelle formation pour être dresseur de chiens ?

En France, la formation pour devenir éducateur canin comportementaliste est limitée à un brevet ; Il s’agit du Brevet Professionnel d’Éducateur Canin. Dans la branche vétérinaire, il existe aussi une option supplémentaire dite de « comportementaliste ». A l’occasion des formations, les étudiants découvrent des notions comme la cynophilie, la félinotechnie, la morphologie, le toilettage également. La législation, les techniques et les troubles du comportement comme l’agressivité du chien, le chien peureux, la malpropreté ou l’anxiété de la séparation du maître sont abordés. Pour être intéressé par ce type de cursus, nul doute que la personne motivée devra faire preuve d’un état d’esprit et de qualités comme :

  • Être à l’écoute des expériences vécues,
  • Être calme avec les hommes/femmes et les chiens eux-mêmes,
  • Avoir confiance en soi,
  • Être pédagogue en toutes circonstances,
  • Être communiquant, surtout pour la relation clientèle,
  • Être entreprenant.

Ces qualités sont celles du métier visé et nonobstant le fait qu’en dépit de cette formation, il ne pourrait de tout temps être possible pour le quidam d’entreprendre l’idée de s’installer fièrement et adroitement comme éducateur canin et comportementaliste animal sur Lille dans le nord (près de Roubaix, Tourcoing).

S’installer comme éducateur canin à Lille ou ailleurs

Les supporters lensois le savent très bien : Les dogues lillois ne sont pas facile à dresser. Mais trêve de plaisanterie, pour s’installer comme comportementaliste animal, il n’est plus important de disposer légalement d’un certificat de capacité pour animaux domestiques que l’on appelle le CCAD mais il faut une déclaration préfectorale, une attestation de connaissance et le fameux diplôme évoqué plus haut par exemple, le BP Éducateur canin.

Il est bien entendu nécessaire également d’avoir une responsabilité civile professionnelle pour pouvoir lancer son entreprise !

La rémunération espérée n’est pas particulièrement élevée dans ce cas, surtout au début, car nous sommes sur un métier (au même titre que le toilettage canin ou vétérinaire) avant tout de passionné. Mais avec le temps et la notoriété du pratiquant, il est possible d’avoir des revenus plus aisés, surtout en fonction de la zone d’implantation choisie. A Lille et dans les grandes métropoles françaises, il est ainsi plus facile d’avoir des clients nombreux, en dépit d’une concurrence également plus importante. S’accrocher avec une motivation de fer est donc essentiel pour réussir !

La motivation, il faut également l’avoir dans la gestion administrative et la prospection du chef d’entreprise ; Se faire connaître et gérer à la fois la production et l’administratif n’est pas toujours aisé. Pensez également à faire une formation à la création d’entreprise si ce métier vous tente ou intégrez éventuellement une couveuse d’entreprises dans un premier temps !