Voilà bien un phénomène de notre temps et qui malheureusement fait des ravages dans de nombreuses strates de la population. La lumière bleue d’un écran de smartphone, d’ordinateur portable ou de PC ou des écrans de télévision n’est pas bonne pour notre santé et il faut se montrer vigilant en ce qui la concerne.

La consommation d’écran augmente d’année en année

Selon les études récentes, le Français moyen passe plus de six heures par jour devant un écran. Ce chiffre n’a cessé d’augmenter ces dernières années et ne montre aucun signe de ralentissement. Il se révèle que près des trois quarts des Français passent plus de quatre heures par jour sur leur smartphone et qu’un Français sur dix passe plus de huit heures par jour à regarder un écran.

En outre, les études révèlent que le temps passé devant un écran est le plus élevé chez les jeunes, puisque près de la moitié des 18-24 ans passent plus de huit heures par jour sur leurs appareils. Ces résultats soulignent l’importance croissante des écrans dans la vie des Français, et suggèrent que le temps passé devant un écran ne fera qu’augmenter dans les années à venir.

passer du temps sur les écrans
Les gens, et particulièrement les jeunes, passent du temps devant les écrans

La lumière vive des écrans appelée lumière bleue

La plupart des écrans, qu’il s’agisse de téléviseurs, d’ordinateurs portables ou de téléphones, émettent une lumière vive. Cela peut être un problème lorsqu’on essaie de s’endormir après avoir regardé un écran pendant une longue période. La lumière des écrans est connue sous le nom de lumière bleue, et il a été démontré qu’elle supprime la production de mélatonine, l’hormone qui aide à contrôler notre cycle veille-sommeil. Elle provoque également une contraction de nos pupilles, ce qui entraîne une fatigue oculaire.

En outre, la luminosité des écrans peut déclencher des migraines chez les personnes sensibles. Bien que l’exposition à la lumière bleue pendant la journée présente certains avantages (comme une vigilance accrue), il est préférable d’éviter de regarder les écrans le soir si possible.

Il existe aujourd’hui de nombreuses applications pour téléphones et ordinateurs qui peuvent aider à réduire la lumière bleue émise par les écrans (comme nous l’avons déjà évoqué ici avec des films de protection), et le port de lunettes anti-brillance peut également être utile. Si vous avez du mal à dormir après avoir regardé des écrans, essayez de diminuer la luminosité de vos appareils ou d’utiliser l’une de ces applications pour réduire la quantité de lumière bleue à laquelle vous êtes exposé.

enfants devant un ordinateur
Enfants devant un ordinateur

La lumière bleue des téléphones perturbe le sommeil

Que vous soyez vous-même addict ou pas, vous en avez au minimum entendu parler et vous vous demandez si la lumière bleue des écrans est effectivement néfaste ? Et bien oui, cette dernière agit comme un excitant et elle est donc fortement déconseillée avant d’aller dormir.

Aussi, si vous êtes parent de jeunes adolescents (et même si ce n’est pas facile nous n’en disconvenons pas), il faut impérativement faire en sorte qu’ils « consomment » le moins d’écrans que possible avant d’aller se coucher. Que vous compreniez ou pas leur irrépressible envie d’échanger des masses de photos, de sms et autres avec leurs amis jusque tard dans la nuit, il faut, pour leur sommeil et pour leur santé sur le long terme, tout faire pour éviter cela.

Croire qu’il suffira de dormir davantage le week-end pour compenser ne sera pas une bonne idée puisque dormir trop n’est pas bon pour la santé non plus.
Les lumières bleues des écrans perturbent la santé des jeunes enfants

Pire encore en ce qui concerne les lumières bleues des écrans des téléphones, télévisions (enfin ou plus justement écrans plats dorénavant) et ordinateurs, elles peuvent causer des troubles chez les enfants en bas-âge.

La lumière bleue pourrait créer des troubles chez l’enfant

En effet, des analyses récentes montrent que beaucoup d’enfants seraient atteints de troubles du fait de leur exposition à la lumière bleue des écrans et qu’ils percevraient cette dernière sans nécessairement être les yeux rivés sur les écrans en question.

Les symptômes des enfants qui seraient les plus réceptifs seraient semblables à ceux de l’autisme : difficultés de compréhension et de langage, crier à répétition et sans raison, etc.

Conséquence de tout cela, vous devez vous montrer intraitable et / ou vigilant envers vos enfants… et vous devez aussi penser à vous. Ce n’est pas parce que vous ne faites pas partie du public le plus sensible que vous ne devez pas penser à votre santé pour autant !

X.D.