Comment faire pour trouver du travail rapidement ?

Décrochez le job de ses rêves n’est pas toujours facile. La recherche d’emploi et les entretiens sont des démarches qui peuvent être lentes et longues. Ils ne donnent pas toujours de résultats auxquels on s’attend. Découvrez des astuces pour trouver du travail rapidement.  

Nombreuses sont les actions à entreprendre pour trouver du travail rapidement. A commencer par un dossier de candidature soigné, en passant par l’élaboration d’une stratégie de recherche.

Soigner son CV

Les candidats font souvent l’erreur de charger leurs CV d’informations et de compétences, en pensant que cela aide à trouver du travail rapidement. Il faut faire un tri des informations qui y figurent. Pourquoi ? Tout simplement, car un employeur n’a pas plus de 40 secondes pour lire un CV. Il retiendra les informations importantes et vous demandera les détails le jour de l’entrevue. Dans ce court laps de temps, il faudra lui fournir uniquement les informations essentielles.

Par ailleurs, adaptez les informations qui s’y trouvent par rapport au poste que vous convoitez. Nul besoin de décrire votre travail dans une boulangerie si vous visez un poste d’assistant comptable. La rédaction d’un parcours cohérent est la clé lorsque vous rédiger votre curriculum vitae. Le recruteur devra y trouver le chemin parcouru par un candidat qui l’a amené à postuler un poste.

Faire des candidatures spontanées

Certaines personnes négligent trop souvent les candidatures spontanées. Ce type de recherche d’emploi est notamment idéal pour un travail à court terme. Du même style que les jobs étudiants durant l’été. Les candidatures spontanées offrent ainsi une meilleure chance de trouver du travail rapidement.

Faire des candidatures spontanées consiste à aller déposer son dossier dans des lieux qui n’ont pas forcément proposer d’emploi. Avec un bon CV et une bonne lettre de motivation, ils pourront peut-être trouver une place dans leur entreprise. Il suffira simplement de paraître convainquant et motivé. Le mot d’ordre : oser prendre des risques.

Aller à des salons spécialisés dans l’emploi

Depuis plusieurs années, les salons dédiés à l’emploi et au travail sont devenus monnaie courante. Le but ? Découvrir ce que proposent les entreprises et échanger avec plusieurs d’entre elles. À travers ces séances d’informations, il est possible d’agrandir son réseau professionnel. Ils sont pratiques pour les travailleurs freelance. De plus, certaines des entreprises présentes durant ces événements proposent aux visiteurs de directement laisser leur CV. Munissez-vous de deux ou trois CV au minimum.

Dans le même genre, il y a aussi les formations. Si elles sont réalisées par des entreprises, vers la fin de la séance, il y a souvent un « speed-recruting ». Il s’agira de passer directement un entretien avec les recruteurs. Ces derniers pourront ainsi évaluer la valeur d’un candidat dans un court laps de temps. Evidemment, si l’entretien réussi, le candidat est généralement embauché pour une période d’essai peu de temps avant la rencontre. La majorité des entreprises présentes ont déjà plusieurs postes à combler. En bref, ce genre d’événement est une occasion à saisir pour apprendre et se faire des contacts dans le monde professionnel.

Définir un plan d’action

C’est bien beau d’avoir un CV organisé, de l’avoir déposé un peu partout, mais cela ne suffit pas. La recherche d’emploi ne doit pas être la seule priorité dans la vie d’une personne. Il est donc important de trouver un équilibre entre trouver du travail rapidement et sa vie sociale. Pensez par exemple à vous inscrire sur LinkedIn.

Pour définir un plan d’action, il faut prendre conscience de l’offre. Dans le sens où le candidat devra être au courant de la valeur qu’il pourra accorder à une entreprise. Ensuite, il faudra être au courant des besoins du marché du travail. Et ainsi, cibler les entreprises qui recrutent en permanence. Il faudra élaborer une stratégie, c’est-à-dire en ayant à l’appui des documents d’accompagnements et un réseau relationnel.

Vers la fin, il faudra bien sûr faire une rétro perspective des actions entreprises. Notamment pour en sortir le bon et le mauvais.