Faire du shopping éthique et responsable

Depuis de nombreuses années, l’industrie du fast fashion est de plus en plus boycotté par les activistes environnementaux. Entre le greenwashing et la surconsommation, le monde de la mode représente un véritable fléau pour l’écologie. Pourtant, il existe des manières plus éthiques et responsables pour faire du shopping.

Les problèmes environnementaux et la mode : quels sont les liens ?

La mode est le deuxième plus gros pollueur à l’échelle mondiale. Par exemple, pour produire un seul jean, il faut entre 7 000 litres à 10 000 litres d’eau. Pour un t-shirt, ce sont environ 2 700 litres qui sont l’équivalent de 18 baignoires.

À cause des grandes usines, des milliers de produits chimiques sont déversés dans les eaux chaque jour. Sans compter l’exploitation des travailleurs, payés avec un salaire de misère et le non-respect de leur droit fondamental.

Le transport des vêtements est aussi un gros problème empêchant les consommateurs d’aboutir à un shopping éthique et responsable. Avant d’arriver dans les rayons de vos magasins préférés, ils passent par des avions, des bâtons et des voitures. Ce qui fait beaucoup d’émission de carbone pour un simple bout de tissu.

En continuant à faire votre shopping dans les chaînes de grands magasins, vous contribuez d’une façon directe à la destruction des ressources naturelles et la pollution en général.

Privilégier les enseignes locales

Pour continuer à faire du shopping d’une manière plus responsable, il suffit d’acheter des produits locaux. Ce conseil ne concerne pas uniquement l’alimentation, mais s’applique aussi aux vêtements, aux bijoux, à la maroquinerie, aux chaussures, etc.

D’un côté, vous favorisez et valorisez le savoir-faire des artisans, trop longtemps oublié au détriment des machines industrielles. Par ailleurs, leurs conditions de travail sont plus humaines et respectueuses. Outre le fait de faire un shopping éthique et responsable, vous contribuez également à l’augmentation de l’économie nationale.

D’un point de vue environnemental, l’émission de carbone est réduite, puisque le transport n’est pas aussi long. Comme la fabrication et l’assemblage se font dans la région, les véhicules utilisés sont réduits.

Toutefois, acheter des produits locaux revient plus cher que d’acheter dans les chaînes de magasins. Mais autant acheter moins, mais acheter mieux !

Acheter des affaires de seconde main

Racheter des vêtements, des meubles ou des accessoires déjà utilisés ne convient pas à tout le monde. Pourtant, cette pratique tend à devenir de plus en plus populaire, surtout depuis l’arrivée des sites de reventes. Les produits de seconde main ne signifient pas acheter des produits déchirés et en fin de vie, au contraire.

Sur ce vide-dressing en ligne, il est possible d’acheter des produits neufs à moindre prix chez des particuliers afin de faire un shopping éthique et responsable. En plus de faire des économies, vous redonnez une seconde vie à ces objets.

La friperie est aussi une très bonne alternative. Cette option permet de se dégoter des objets rares et vintages. Au lieu d’être jetés à la poubelle, ils pourront être de nouveau portés et recyclés, surtout qu’ils ne sont pas toujours en mauvais état.

Puis, il y a le DIY ou « Do It Yourself » qui consiste à transformer ce que l’on possède déjà pour ne pas avoir à en racheter et à donner une nouvelle vie aux choses et objets que l’on a déjà mis aux oubliettes. On n’a pas à demander des services d’autres gens pour y arriver. Le but étant de personnaliser un objet avec ses propres mains et ses propres goûts.

Éviter la surconsommation pour un shopping éthique et responsable

La surconsommation est un problème majeur dans de nombreux domaines. Dans le cas du shopping, les consommateurs ont tendance à acheter plus que ce dont ils ont besoin. Surtout avec des vêtements « au cas où » qui, au final, ne seront jamais portés.

Ne rien acheter de futile représente un véritable parcours du combattant pour de nombreuses personnes. Résisté à la tentation est plus facile à dire qu’à faire, pourtant, c’est la clé pour éviter la surconsommation.

Faire des listes de priorités et ne rien acheter sur un coup de tête sont des conseils qu’il faut savoir appliquer au quotidien. De cette manière, vous éviterez l’accumulation et la surconsommation de produit en tout genre, dont vous ne vous en servirez pas.