Chasse au Dahu : les chasseurs le tiennent-ils enfin ?

Vous en avez peut-être entendu parler du Dahu ou encore de la chasse au Dahu et vous ne savez pas si tout cela est vrai ou pas ? Il faut dire qu’aujourd’hui, entre les informations les plus surprenantes et pourtant bien réelles et les fake news qui ne cessent de pleuvoir, difficile de séparer le bon grain de l’ivraie. Aujourd’hui donc, nous allons nous attarder sur le Dahu ou Dahut, ce dernier ayant plusieurs orthographes répertoriées.

Dahu, qu’est-ce donc que cet animal ?

Si on lui prête une ressemblance avec le chamois ou encore avec le bouquetin, ces dernières ne sont pas fortuites. On pourrait tout à fait le cataloguer comme étant à mi-chemin entre l’un et l’autre comme l’indique cet article. Sans oublier toutefois de préciser que cela serait selon les dires de celles et ceux qui ont eu la chance de l’apercevoir…

Eux seuls peuvent confirmer la ressemblance avec les chamois et les bouquetins, à l’exception évidemment de sa morphologie animalière si particulière. En effet, pour celles et ceux qui ne le savent pas, le Dahu a des pattes plus courtes que les autres mais attention, il ne s’agit pas comme la plupart des espèces comme les girafes, les gorilles ou les kangourous par exemple des membres inférieurs ou supérieurs. Non, ici, il s’agit des membres latéraux ce qui permet au Dahu de se déplacer aisément à flanc de montagne. Si le déplacement est certes particulier au même titre que ce grand animal qu’est la girafe qui elle marche l’amble, il est facilité mais aussi risqué quand vient la chasse au Dahu.

Est-ce que le Dahu existe ?

Au risque de décevoir ici une bonne partie de notre lectorat qui y croyait encore, désolé mais non, le Dahu n’existe pas et il s’agit bel et bien d’une légende. Il s’agit d’un animal imaginaire vivant à flanc de montagne et qui fait l’objet d’une « traque » pour le moins particulière, la chasse au Dahu.

La chasse au Dahu, qu’est-ce que c’est ?

La légende du Dahu étant posée, les chasseurs peuvent se préparer pour le rituel de la chasse au Dahu. Plus ou moins « traditionnellement », les rabatteurs se chargent de taper des morceaux de bois (ou autres éléments) susceptibles de faire du bruit pour que le Dahut prenne peur. Ainsi, de par sa morphologie très spéciale que nous avons vu auparavant, ce dernier tombe et dévale la montagne où l’attend, au pied de cette dernière l’un des membres du groupe avec un sac grand ouvert. En réalité, le naïf de service d’un groupe attend désespérément avec son sac vide au pied d’une montagne un animal imaginaire qui ne viendra jamais pendant que les autres membres du groupe aient réussi à s’éclipser prenant ainsi congé du benêt.

Plus d’informations sur cet animal de légende et les théories fantaisistes qui en découlent son accessibles sur la page Wikipédia qui lui est consacrée.