Calmar ou calamar ? Que doit-on dire ou écrire ?

Doit-on dire calamar ou calmar ? La réponse est en fait très étonnante car il y a une petite origine étymologique qu’il nous faut connaître pour se permettre de trancher sur la question. En effet, de même que la différence entre pieuvre et poulpe n’existe pas, il n’y pas de différence non plus entre un calmar et un calamar. La réponse sur l’emploi des deux expressions est ailleurs. Pour trancher dans votre usage quotidien, nous vous proposons de voir quelques aspects culturels et historiques pour l’emploi de l’une ou l’autre notion.

Le Calamar l’emporte en popularité sur le calmar mais son usage est contestable

Cela se traduit pour commencer par la page Wikipédia qui est consacrée à l’animal : Celle consacrée au « calmar » nous apprend entre autre que :

« Les calmars ou teuthides (Teuthida) constituent un ordre, apparu au début du Jurassique, de céphalopodes décapodes marins apparentés aux seiches et regroupant près de 300 espèces. »  L’animal est déjà évoqué chez Pline l’Ancien. Source : Wikipédia.

Mais l’expression Calamar n’est pas pourtant fausse et est a un réel fort usage. Elle connaît en réalité peut-être une corrosion lente avec le temps au point que certains la trouvent vieillie comme Jean Girodet, lexicographe, dans le Dictionnaire Bordas des pièges et difficultés de la langue française paru en 1986. Calamar est en effet une expression du Vieux français et vient du latin calamarius.

Google contre la recherche de l’internaute pour le calmar vs le calamar ?

En juillet 2018, 13.600.000 résultats retournés pour « calmar » alors que « calamar » nous retourne environ 7.410.000 résultats. Comment est-ce possible d’autant que la fiche Wikipédia rappelle aussi l’expression Calmar avant l’autre ?

Car vous êtes environ 14800 à taper ou à exprimer à l’oral l’expression « calamar » dans Google contre 1900 pour « Calmar », tout ceci chaque mois. Et vous êtes finalement très très peu (insondable par nos outils à dire vrai tellement c’est peu employé) à vous exprimer sur « calmar géant ». Alors que le calamar géant est tapé environ 1900 fois par mois. Étonnant non ? La réponse est l’association avec le domaine culinaire : On parle plutôt de l’animal pour sa comestibilité comme d’un « calamar ». Et le calamar cuisiné beaucoup dans les îles françaises est une expression tirée du vieux français, lui même bien apprécié par les créoles notamment.

Le calmar géant peut-il se manger dans ce cas ?

Vous l’avez compris, difficile de changer les usages et l’intention dans une expression. Si je maîtrise les deux expressions, je serais peut-être plus tenté de parler de Calmar lorsque j’évoque le céphalopode vivant alors que le calamar pourra se retrouver plus volontiers dans mon assiette. Mais pouvons-nous manger un calmar géant ? A vous de voir dans cette vidéo :

Bon appétit ! :p