Précautions à prendre avant d’adopter un chien 

Adopter un chien ou un animal de compagnie n’est pas à prendre à la rigolade. Avoir un chien demande beaucoup de responsabilités durant 15 ans au minimum. Avant d’entamer une procédure d’adoption, il y a quelques questions à se poser et des précautions à prendre.

Bien se renseigner auprès de l’éleveur ou du refuge

Vous avez trouvé l’animal de compagnie qui vous correspond ? Maintenant, vous vous posez un tas de questions. Sachez alors que c’est normal et même utile avant d’adopter un chien, surtout pour éviter son abandon. La première question à se poser concerne ses antécédents, surtout pour un animal âgé. Dans les refuges, ce sont généralement des chiens abandonnés ou maltraités qui sont à adopter.

En raison des traumatismes qu’ils ont pu subir, il est nécessaire de se préparer à leur comportement. Ainsi, n’hésitez pas à demander aux bénévoles ou aux anciennes familles d’accueil les réactions du chien au quotidien.

La seconde question concerne le temps que vous pouvez lui accorder. Par exemple, si vous adoptez dans un élevage, il faut faire attention à la race choisie. Certains chiens sont plus énergétiques que d’autres et ont besoin d’exercices au quotidien. De ce fait, il va falloir adapter votre emploi du temps à votre animal pour son épanouissement.

Se préparer à l’accueillir

Généralement, les chiens ont besoin d’un grand espace pour évoluer. Ainsi, il faut orienter le choix de la race du chien, en fonction de la place que vous avez à la maison. Si vous vivez en appartement, adopter un chien de petite taille est recommandé. En revanche, si vous avez un jardin, vous pouvez adopter des chiens de grande taille.

Bien avant l’arrivée du chien à la maison, il faut avoir tout l’équipement nécessaire à son installation. À la sortie du refuge, vous devez déjà avoir une laisse et un collier. Mais vous devez aussi acheter une gamelle, des bols et de la nourriture.

La sécurité du chien est tout aussi importante. À la maison, vous devez être sure qu’il ne sera pas exposé à des objets tranchants ou à des produits toxiques. Comme les couteaux, les plantes toxiques, les sacs en plastique, le liquide vaisselle, la lessive, etc.

Se préparer à son éducation

L’éducation d’un chiot est plus facile à faire que celui d’un chien âgé . Mais cela nécessite beaucoup de travail de la part des maîtres et prendra du temps. Il faudra leur enseigner où faire leurs besoins, inculquer les bonnes manières, à ne pas manger les meubles, etc.

La socialisation du chien est tout aussi importante pour son développement personnel. Dès que possible, emmenez-le voir d’autres chiens, d’autres humains et des environnements différents.

Pour vous aider, vous pouvez aussi faire appel à un éducateur canin. Ce spécialiste vous permettra de mieux comprendre votre chien et d’améliorer la communication. Si vous adoptez un chien avec un comportement anormal, seul un comportementaliste pourra trouver une solution.

Quant au dressage, il s’agit d’une éducation plus complexe. En effet, le dressage d’un chien n’est pas nécessaire, sauf pour le spécialiser dans un domaine.

Être au courant de son état de santé

Avant de finaliser la procédure d’adoption, il est important d’avoir son carnet de santé actuel. Les papiers du chien doivent être à jour, afin de ne pas avoir de mauvaises surprises. En fonction du chien, un passeport peut aussi être ajouté à ses papiers.

Si possible, demandez le nom et l’adresse du vétérinaire, qui était responsable de sa santé. Ainsi, il pourra continuer à faire le suivi de votre chien plus facilement, au lieu d’expliquer ses antécédents médicaux à un autre médecin.

Un contrat d’adoption est également prévu. Avant de signer, il faut bien le lire, car il stipule les conditions, au cas où il y aurait un problème avec le chien.