Comment reboucher le trou d’un mur ?

Lorsque l’on se lance dans la peinture en bâtiment, on se confronte rapidement à la nécessité de reboucher les trous et fissures des maçonneries, du bois ou des plâtres des murs. Il est alors nécessaire d’avoir des actions préalables avant toute mise en peinture. Reboucher le trou d’un mur permet d’améliorer à la fois la finition de la peinture mais aussi d’allonger la durée de vie de celle-ci. On sait que les fissures refont surface avec le temps, notamment en raison des infiltrations d’eau (eau de pluie notamment) mais aussi parce que l’air est parfois chargé en impuretés.

Rebouchage de trou à l’intérieur ou à l’extérieur ?

Au fond, que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur, reboucher un trou ou une fissure sur une façade ou un mur n’est pas très différent. La différence se fait surtout dans le type de reboucheur utilisé : Si vous avez à vous occuper d’une surface à l’extérieur, optez pour une pâte ou une poudre à mélanger dans l’eau. De nombreuses surfaces de bricolage proposent ce type de produit. Le tout est de bien vérifier que vous prenez le reboucheur adapté aux intempéries venant de l’extérieur, pour plus de confort et d’efficacité sur le long terme et avant la mise en peinture. On peut utiliser également ces produits parfois pour faire un ragréage.

Étapes pour reboucher le trou d’un mur

Avant de vous lancer tête baissée dans le rebouchage, prenez le temps de bien identifier les trous, les fissures et toutes les dégradations extérieures que vous rencontrez. Ensuite :

  1. Nettoyez soigneusement le trou ou la fissure à reboucher en procédant par grattage et époussetage,
  2. Remplissez la zone concernée avec le produit idoine de rebouchage. Pensez à appliquer ce dernier à l’intérieur du trou et lissez la surface pour amener l’excédent au niveau du mur,
  3. Laissez le produit sécher et durcir en vous fiant aux indications inscrites sur le paquet de poudre ou de pâte,
  4. Poncez enfin à la cale ou via une ponceuse électrique les endroits que vous avez comblés.

Notez qu’en général, les produits de rebouchage réduisent légèrement en séchant sur le mur, ce qui peut vous amener à mettre une seconde couche même lorsque ce n’est pas décrit sur l’emballage. Là encore, il faut bien dépoussiérer la zone à la brosse pour appliquer la seconde couche.

Concernant le bois et les menuiseries

Un bois endommagé, c’est dommage et perturbant si vous deviez appliquer une couche de peinture directement dessus. Il existe pour ces cas plus atypiques des reboucheurs à base de résine époxydes que l’on trouve ne grande surface de bricolage. En pratique, il existe deux formes de composants que l’on appellent adhésif ou durcisseur qu’il convient le plus souvent de mélanger. Ceci peut vous conduire à faire une petite préparation de votre reboucheur. Attention, les temps de séchage sont parfois très courts (de l’ordre de trois à cinq minutes). Vous aurez ici encore besoin d’utiliser un outil : Le couteau à peintre pour appliquer la pâte sur la partie endommagée.

Petite distinction : En général, ce type de reboucheur pour bois ne réduit pas.

Conclusion et conseils

Pensez à utiliser les outils pour bien corriger l’application et utilisez un dissolvant comme l’acétone pour effectuer le nettoyage de ceux-ci. Cette opération permet d’assurer d’avoir des outils bien propres pour le rebouchage et évite de se voir implantées des impuretés qui risquent de réapparaître lorsque vous appliquerez la peinture.

De même, habillez-vous de manière adéquate pour l’opération, pensez à utiliser un masque pour l’usage de l’acétone et l’application des pâtes et poudres que nous avons évoqué dans cet article ; Il s’agit là de produits pouvant porter préjudice à vos yeux et à vos poumons. En cas de doute, demandez conseil à un professionnel, un peintre en bâtiment par exemple.