Voyager en Islande. Nous allons ensemble point par point, aborder la culture Islandaise, et la beauté de ce pays au moins comparable à la France touristique, dans un tout autre style !

Brève introduction sur le pays

L’Islande est un pays originaire du peuple des vikings colonisé au IXème siècle, la capitale est Reykjavik, avec une superficie de : 103125 km² et une densité de 3,2 par habitant au km². Reykjavik est la capitale de l’Islande et se trouve à environ 250 km au sud du cercle polaire.

vue de Reykjavik
Vue de aérienne de la capitale Reykjavik

En raison de sa situation septentrionale, elle est souvent considérée par de nombreux voyageurs comme « la ville la plus verte du monde ». On y trouve 410 m2 d’espaces verts par habitant, soient un tiers ou plus que dans toute autre grande métropole mondiale. Elle jouxte deux fjords : le fjord Reynisdrangar, à l’est, avec des plages d’où l’on peut voir l’Écosse de loin (et avec une longue vue) et le Hvalfjörður, à l’ouest.

Intérêt d’un voyage en Islande

Voici quelques petits trucs à faire lorsqu’on voyage en Islande :

  • Le blue lagoon : source d’eau chaude, typique de l’Islande, a ne pas hésiter !

Situé sur la rivière Reykjanesskagi, à quatre kilomètres de Grindavík et à quarante minutes au sud-ouest de la capitale Reykjavik, il contient des eaux minérales chaudes et offre une vue imprenable sur la baie de Bláa Lónið où les bateaux empruntent parfois des canaux brumeux entre les îles en hiver, lorsque tout ce qui les entoure devient blanc sous l’effet des chutes de neige.

  • Admirer les geysers et les iceberg sous un coucher de soleil, le voir en vaut la chandelle !

L’Islande est connue pour son incroyable activité géothermique, et c’est dans la région de Haukadalur que ce fait est le plus évident. Le geyser le plus célèbre de toute l’Islande est sans aucun doute Geysir. Les blocs de glace à la dérive sont appelés icebergs et on en trouve de toutes les formes, tailles et couleurs. On peut les voir aussi bien sur des océans d’eau salée comme celui de l’Antarctique que sur des lacs d’eau douce gelés qui parsèment les terres du monde entier ; On en trouve évidemment en Islande.

  • Les aurores boréales : Étant dans le cercle polaire Arctique, des éruptions solaires sont visibles depuis le ciel, un moment unique

Ce phénomène magnifique et impressionnant, connu sous le nom d’aurore boréale, est présent dans tout l’hémisphère nord et fonctionne selon des principes différents de ceux de son homologue du sud. Le bleu et le vert sont à l’honneur.

aurore boreale
Une aurore Boréale
  • Aller sur Laugavegur

Le Laugavegurinn ou « route des sources chaudes » est une randonnée en Islande de Landmannalaugar à Þórsmörk. Cet ambitieux périple a lieu chaque année et est connu comme l’un des ultra-marathons les plus difficiles du pays depuis des décennies !

  • Déjeuner au Laundromat Cafe

Le nom de ce café unique fait allusion à sa caractéristique la plus célèbre : la laverie automatique. Pour celles et ceux qui préfèrent laver leurs vêtements plutôt que de lire un livre, il y a toujours un lave-linge et un sèche-linge à disposition. Beaucoup d’étudiants le fréquentent. L’atmosphère générale y est beaucoup plus détendue que dans d’autres endroits pourtant populaires.

  • Monter en haut de l’église Hallgrímskirkja vous offrira un magnifique panorama, le bâtiment en vaut également le coup. Le prix est de : 502.17 couronne islandaise env = 4€.

La célèbre église Hallgrímskirkja ou « Église de Hallgrímur » est un lieu luthérien (évangélique-luthérien) situé dans le centre de Reykjavik ; Construite entre les années 1945 et 1986,  sa hauteur culmine à 74,5 mètres. Elle fut le plus haut bâtiment d’Islande jusqu’en 2008, date à laquelle les islandais construisirent Smáratorg. Son architecte était Guðjón Samúelsson qui l’a conçu pour sa ville Reykjavík chérie.

Gastronomie culinaire

La gastronomie islandaise est tout aussi originale, voici un top 5 des principaux plats islandais à retenir :

  • skyr, sorte de fromage blanc très épais, à déguster nature, aromatisé aux fruits ou avec du sucre. La tarte au skyr est un régal.
  • Hákarl, aileron de requin du Groenland faisandé pendant plusieurs mois dans le sol afin que l’urée contenue dans les chairs perde sa toxicité. Goût étrange qui rappelle celui d’un vieux munster resté très longtemps au fond d’un placard (!). On l’accompagne d’une gorgée de brennivín.
  • Þorramatur : buffet regroupant un peu tous ces plats traditionnels, servi avec rúgbrauð (pain noir) et brennivín à l’occasion de la fête du Þorramatur, en janvier. On parle aussi génériquement de surmatur.
  • Kaviar : non pas du caviar, mais des œufs de poisson en tube (si !). À étaler sur du pain.
  • Hjónabandssæla : gâteau à la rhubarbe. Un dessert à ne pas rater.

Quel climat en Islande ?

Le climat de l’île est classé comme un climat océanique tempéré en raison de l’influence du Gulf Stream. La meilleure période pour voyager (comme nous le voyons ci-après) s’étend de juin à septembre, mais le mois de janvier s’avère être le plus avantageux pour l’observation des aurores boréales que nous évoquions plus haut ; Le mois de juillet est généralement l’un des plus chauds avec des températures élevées jusqu’en août.

En été, le soleil continuel en Islande (surtout dans le nord de l’île) est un spectacle magnifique à voir. Cette nation insulaire peut profiter d’une période prolongée sans nuit. Le 21 juin, solstice d’été, est bien entendu le jour le plus long de l’année. Avec une zone de basse pression qui est l’une des plus basses du monde, l’Islande est une zone où de nombreuses dépressions se forment et circulent avant d’arriver jusqu’en Europe. Cette situation entraîne un temps venteux, ainsi que de nombreuses chutes de pluie.

Quand aller en Islande ?

Le meilleur moment pour visiter l’Islande est le mois de juillet, car c’est le mois le plus chaud et les visiteurs peuvent profiter de vacances d’été. Pour être sûr de ne pas manquer le coucher du soleil à minuit en juin ou de participer à des activités hivernales comme le ski et le patinage, réservez toujours votre hébergement avant votre voyage.

iceberg

En janvier (la saison la plus froide dan l’hémisphère nord), la plupart des gens préfèrent rester chez eux plutôt que de s’aventurer à l’extérieur où les températures peuvent être inférieures à -10°C. Mais même à ce moment-là, il y a encore quelques endroits ouverts, et de nombreux hôtels offrent des tarifs réduits allant de 20 à 50%.

X.D.