Langage du foie : les signes qu’il va mal

Organe indispensable à la digestion, le foie filtre, régule et élimine les toxines présentes dans le corps.

Un foie en mauvaise santé à un stade précoce est difficile à diagnostiquer. Lorsqu’il va vraiment mal et qu’il n’arrive plus à assumer correctement son travail, il commence à émettre des signes. Il est primordial de reconnaître ses signes pour faire le nécessaire afin de remettre cette glande en bon état.

Les lourdeurs gastriques et les nausées

Une personne qui possède un foie en mauvaise santé aura du mal à digérer ses repas. Cette glande sécrète la bile indispensable à une bonne digestion. Lorsqu’elle fonctionne de moins en moins bien, l’organisme devient de plus en plus sensible à certaines maladies. Ce dysfonctionnement se traduit par une lourdeur gastrique régulière et une mauvaise digestion.

Lorsque le foie est engorgé, vous pouvez avoir des nausées et ressentir des lourdeurs gastriques. Une tisane d’artichaut ou de romarin l’aidera à se remettre progressivement en forme. Ce sont des plantes qui l’aident à éliminer les toxines et les déchets qui l’empêchent de fonctionner normalement.

Les douleurs abdominales

Le foie a plusieurs missions pour maintenir le corps en bonne santé. La métabolisation des déchets qui résultent de la dégradation des globules rouges en fait partie. Il synthétise également les protéines qui sont utilisées dans la coagulation du sang.

Lorsque le foie ne peut pas faire correctement toutes ces tâches, un problème hépatique survient. Il provoque des douleurs au niveau du foie, ils s’irradient vers le dos et les épaules. Intenses et insupportables, ces douleurs peuvent durer plusieurs heures.

Un foie en mauvaise santé assume de moins en moins l’épuration des déchets et son rôle de synthèse. Il a également du mal à stocker les glucoses qui sont à l’origine d’une bonne digestion. Cette perturbation entraîne des douleurs abdominales qui peuvent être confondus à des maladies intestinales.

Une décoloration des selles

Un problème hépatique qui résulte du dysfonctionnement du foie peut se révéler à travers la couleur des selles. En effet, ce problème peut causer une obstruction biliaire, une cirrhose, une hépatite qui décolorent partiellement ou totalement les selles.

Cette décoloration est due à l’absence des sels biliaires. Ils sont fabriqués au niveau du foie suite à l’oxydation du cholestérol. Ils sont conjugués avec le glycocolle et la taurine. Stockés dans la vésicule biliaire, ils sont libérés au cours d’un repas vers l’intestin. Un foie malade aura du mal à évacuer les sels biliaires qui donnent leur couleur brun foncé aux selles.

Le teint jaune

Un dysfonctionnement du foie peut entraîner une jaunisse ou un ictère. La peau devient jaunâtre. Cette coloration peut aussi être visible au niveau du blanc de l’œil et des muqueuses qui tapissent l’intérieur de la bouche.

Ce phénomène de la jaunisse ou de l’ictère est le signe que votre foie en mauvaise état. Une hausse du taux de bilirubine au niveau de la bile en est la cause. Ce sont les déchets issus de la dégradation des globules rouges. Normalement, ils sont véhiculés par le foie, puis éliminés dans les selles et les urines. Lorsque ce processus est déstabilisé en raison d’un foie malade, les bilirubines s’accumulent au niveau des yeux et de la peau. C’est ce qui donne la couleur jaune.

Des démangeaisons peuvent également se manifester. Elles peuvent être liées à une fatigue ou une perte de poids due à la maladie du foie. Tous ces symptômes sont liés aux précédents. Lorsque vous avez des douleurs abdominales ou gastriques, vous perdez automatiquement l’appétit. D’où la perte de poids et la fatigue qui s’installe. Pour que le foie puisse fonctionner normalement, il est impératif de boire suffisamment d’eau. Une alimentation équilibrée riche en fruits et légumes est également primordiale.