Plantes d’intérieur : Pourquoi en avoir chez soi ?

Le besoin de se reconnecter à la nature n’a jamais été aussi présent qu’à l’heure actuelle. Les préoccupations environnementales nous poussent à végétaliser notre environnement et à créer notre bulle d’oxygène à la maison. Les plantes d’intérieur ont une grande popularité chez les jeunes, eux qui habitent en ville et qui n’ont ni jardin ni balcon. Certaines variétés sont particulièrement à la mode, comme le Philodendron Monstera, avec ses grandes feuilles rondes trouées, qui se retrouvent beaucoup dans nos salons et sur nos comptes Instagram. Et en plus d’être décoratives, les plantes d’intérieur ont des vertus pour notre santé et notre bien-être. Voici quelques bonnes raisons d’adopter des plantes chez soi.

Les plantes améliorent la qualité de l’air et la santé.

La première vertu de la plante d’intérieur, qui n’est pas des moindres, surtout à l’heure actuelle, est sa vertu dépolluante. En effet, la plante rejette de l’oxygène et absorbe le CO2. Grâce à son système de photosynthèse, elle renouvelle l’air de votre intérieur, et aide à absorber les gaz nocifs et les particules chimiques venant de l’extérieur. Elle viendra également purifier ce dernier en réduisant la poussière. Par ailleurs, les plantes aideront également à humidifier votre environnement, puisqu’elles restituent environ 97 % de l’eau qu’elles absorbent, limitant ainsi le dessèchement cutané, le risque de rhume, maux de gorge et toux.

Enfin, elles absorbent les champs électromagnétiques émis par notre électroménager. En effet, les végétaux vont venir augmenter les ions négatifs ce qui va venir compenser avec les ions positifs émis par nos appareils domestiques.

Les plantes améliorent le moral.

Il est bien connu que les plantes diminuent le stress et les angoisses, abaissant ainsi le risque de maladies chroniques. Une grande majorité d’entre nous passons une bonne partie de notre temps en intérieur ; ainsi, ajouter de la végétation à notre logement nous amènerait à nous en occuper en taillant et arrosant nos plantes, nous reconnectant ainsi à la nature.

Les plantes ont également la propriété d’atténuer le bruit, de l’intérieur ou de l’extérieur, détail pas négligeable, surtout pour un individu vivant dans un milieu urbain donc plutôt bruyant.

Trop de plantes peut-il être néfaste ?

Végétaliser son intérieur ne semble apporter que des bénéfices : écologique, produit de l’oxygène, dépollue, etc. Pourtant, vouloir trop de verdure chez soit n’est pas forcément une excellente idée non plus. Effectivement, trop de plantes engendrerait une grosse augmentation du degré d’humidité de votre logement et personne ne souhaite vivre dans une serre 24 heures sur 24. Par ailleurs, toutes les plantes consomment de l’oxygène et rejettent du CO2 pendant la nuit, bien que ces rejets soient largement inférieurs à ceux produit par l’homme. Il vous faudra donc résister à l’envie de vouloir placer trop de plantes dans votre chambre.

Finalement, quelques plantes sont toxiques, que ce soit pour les humains comme pour les animaux, et, aussi jolies soient-elles, certaines d’entre elles sont particulièrement allergisantes et nécessitent d’être éloignées des personnes allergiques. Il est donc important de se renseigner sur le type de plante pour lequel vous optez. Il serait dommage de contracter des problèmes respiratoires dus à une allergie causée par vos nouvelles amies à feuilles. Notamment que cela irait à l’encontre du but recherché à l’origine.