Université en France : Les différentes universités françaises

On connaît toutes et tous la chanson de France Gall « Sacré Charlemagne » : « Qui a eu cette idée folle un jour d’inventer l’école ? » Si on sait que Charlemagne a en partie contribué à la création de l’école comme nous la connaissons (bien qu’avant lui d’autres ont aussi apporté leur pierre à l’édifice), il existe beaucoup moins de popularité concernant la création de l’Université en France. Et pourtant, les premières universités françaises datent elles aussi du Moyen-Âge. A titre d’exemple, on donne pour date de naissance de l’Université de Paris l’année 1200,  sous Philippe Auguste. EN comparaison, l’université d’Heidelberg à visiter comme la plus ancienne d’Allemagne date de 1386.

A partir de Napoléon puis la loi Wallon de 1875, l’Université française se modernise

Si à la Révolution Française il y avait déjà plus d’une vingtaine d’universités sur le territoire, la structuration de celles-ci dans un esprit plus jacobin date de Napoléon avec la naissance de l’Université Impériale. Il faut voir un XIXème siècle expansif du point de vue de la population pour qu’en 1875, Henri Wallon impose le fait de ne pas utiliser le terme d’Université aux établissements du supérieur relevant du non-Etat, du privé en quelque sorte. Et il est vrai qu’il persiste encore aujourd’hui une tradition étatique de l’Université, bien que celles-ci bénéficient de ce que l’on appelle l’autonomie des universités.

A ce titre, et en fonction des ressources de ces universités du territoire, il existe aujourd’hui un classement de la performance. Toutefois, il convient de prendre en compte les disparités géographiques et socio-culturelles, le nombre de boursiers également. Ce qui rend l’université française très protéiforme entre celle de la capitale et des grandes métropoles et les autres notamment.

D’où vient le nom de Faculté, un terme universitaire bien français ?

La Faculté a toujours une majuscule, au même titre que la Révolution Française ou la République. Par principe également, on emploie le terme de Faculté toujours au singulier et cela correspond au corps professoral de l’université en charge du développement des disciplines. C’est également d’usage de parler du bâtiment Faculté comme synonyme d’Université :

Je me rends à la Faculté des Sciences.

Mais le terme est progressivement remplacé par l’acronyme UFR (Unités de Formation et de Recherche). Faculté provient du latin facultas désignant les qualités intellectuelles, la capacité et la facilité de comprendre et/ou d’agir d’une certaine manière. Le premier usage de ce terme pourrait dater du XIIIème Siècle sous Philippe Le Bel.

Les Universités françaises en 2018, du présentiel au Mooc

Si vous souhaitez vous lancer dans une discipline en particulier, l’Université est peut-être faite pour vous. Chacune des Universités  a un ou plusieurs UFR, à vous de prendre contact avec elles ou d’aller voir sur leur site Internet quelles matières sont enseignées. Et il existe à ce jour 67 universités françaises réparties sur le territoire français. On considèrera un institut national polytechnique (INP) supplémentaire assimilé créé durant les Trente Glorieuses, à la suite des événements de 1968. Sa fondation date en effet de 1969 .

Aujourd’hui, les Universités s’immiscent de plus en plus dans le numérique, proposant notamment des cours à distance sous forme de Moocs. L’enseignement supérieur y est tenu et les différentes avancées vers les cours en lignes et Mooc permet de maintenir un attrait indéniable pour le performatif universitaire. Il est intéressant par ailleurs de constater avec ces évolutions technologiques et l’ajout de la vidéo dans l’enseignement que la France a une carte à jouer à la diffusion des savoirs. Le français est en effet appelé à devenir à terme la première langue au monde.