Comment animer une session de formation ?

Les sessions de formations sont parfois délicates à appréhender pour les néo-formateurs. Toutefois, le secret réside au début dans la préparation qui a été réalisée. L’anticipation est le mot-clé. Bien entendu, il arrive très souvent que la formation se déroule un peu différent de votre imaginaire mais votre fil de conduite et la position que vous occupez comme formateur vous permet d’anticiper les petits écarts naturels.

Les préparatifs avant la formation, de la technique au contenu pédagogique

En aucun cas sur le plan technique vous ne pouvez vous revendiquer comme omniscient. Entendons-là que vous même en tant que formateur et dépositaire de connaissances que vous transmettez, il se peut que vous ne soyez pas au fait d’un détail technique ou face à une question à laquelle vous ne pouvez répondre. Ces questions et ces éléments de connaissances ne sont pas dans le déroulé pédagogique ou nécessitent par exemple une session nouvelle de formation plus appuyée. Le préparatif par contre est de votre ressort, quoiqu’il arrive, éléments techniques et documents à remettre, mind map, etc. Et la préparation commence du point de vue physique et mental !

Se préparer, bien que cela constitue l’essentiel du travail est perçu différemment selon les individus !

On peut considérer que préparer une formation pour un formateur, ce n’est pas simplement un temps perdu et si on considère généralement qu’avec un bagage technique suffisant, il est nécessaire de faire sept heures de préparatifs pour sept heures d’animation de session, certains préféreront axer plus leur énergie sur l’un ou l’autre.

Quoiqu’il en soit, nous vous invitions pour la préparation mentale et physique à :

  • Vous assurer que l’expérience tirée de votre passé est le moteur de votre cohérence en animation de groupe,
  • Aimer votre public quoi qu’il vous en coûte 🙂 (Ce sont les meilleurs !),
  • Soyez détendus et ouverts, pour les questions de stagiaires de la formation auxquelles vous n’aurez pas de réponse, c’est d’ailleurs idéal,
  • Ne sur-valorisez pas et bien entendu ne sous-évaluez pas (on ne distribue pas les bons points),
  • Ne vous dévalorisez pas non plus par miroir ni ne vous sur-évaluez pas, les meilleurs se plantent et les moins bons réussissent aussi,
  • Si vous pouvez le faire, alors par défaut, vos participant formés sont capables de le faire également,
  • Soyez positif (en voilà un vrai conseil qui enfonce les portes ouvertes !),
  • Mais pour cela, visualisez positivement votre future session de formation,
  • Travaillez votre gestuelle et votre oralité, au besoin avec quelques exercices de gym, la course à pied, votre souffle. Faites du théâtre !
  • Buvez de l’eau,
  • Les sessions catastrophes, ça n’existe pas car tout le monde a besoin que cela se déroule bien.

Le formateur crée les conditions favorables à l’apprentissage de groupe

Pour une animation réussie, arrangez-vous pour faire de la participation de groupe de manière collaborative. Ce n’est pas votre formation, mais celle de tous les participants 🙂

De ce fait, et quoi qu’il arrive, essayez de porter votre regard sur l’ensemble des participants. Il/Elle a un physique ingrat ou qui vous rebute ? C’est toutefois le/la plus belle personne et la meilleure que vous ayez rencontrée !

Faite de la réussite le moteur du groupe et tout le monde va s’investir, suivez avec attention également l’épanouissement de chacun en estimant le niveau d’autonomie propre de chaque formé. Expliquez bien, faites le déroulé avec les pauses, tenez-vous y et essayez d’être créatif sur le sujet. Une petite animation serait par exemple de bon aloi.