La luminothérapie : définition, utilisation, avantages

Personnel médical et personnel d’aviation sont les plus intéressés par la luminothérapie, mais il n’y a pas qu’eux. De nombreuses personnes sujettes à des troubles du sommeil se sont aussi laissé convaincre par la lampe de luminothérapie. Nous vous disons tout sur cette thérapie très en vogue.

Qu’est-ce que la luminothérapie ?

La luminothérapie se fait par un dispositif émettant de la lumière et pouvant être fixe ou portatif. Son but : améliorer la qualité du sommeil et éviter les maladies qui peuvent résulter d’une nuit non réparatrice. La lumière atteint l’œil, atteint la rétine et les voies centrales pour réguler l’horloge circadienne. C’est un mécanisme dans le cerveau qui règle la fonction éveil et sommeil, jour et nuit. La lumière émise va resynchroniser le rythme de notre horloge biologique ayant subi des perturbations. : manque d’activités physiques, changement de saison, rythmes de travail, stress, etc. Elle secrète des neurotransmetteurs, des composés chimiques qui agissent sur d’autres neurones de transmission d’informations. Ces derniers, dont la mélatonine, la sérotonine et la dopamine, règlent le sommeil et l’éveil et traitent en conséquence des maladies neuropsychiatriques : trouble affectif saisonnier, dépression, etc. Cette thérapie restaure également la sécrétion d’hormones tel que le cortisol.

Les lampes de luminothérapie

Similaire à la lumière offerte par le soleil chaque matin, celle de la lampe de luminothérapie est blanche, évoluant progressivement jusqu’à ce qu’elle atteigne l’égalité de la lumière du jour. Pour les lampes fixes, l’éclairement lumineux tourne notamment autour de 10 000 lux, l’équivalent de 4000 K de température de couleur de lumière. Les modèles portatifs vous permettent de suivre votre thérapie n’importe où. Vous pouvez les porter comme une paire de lunettes et offrent une lumière enrichie en bleu de 1000 lux environ.

Le temps d’éveil est réglable en fonction des besoins de chacun sur la majorité des modèles. La lampe de luminothérapie peut cependant être enrichie de couleurs de longueurs d’onde. Le bleu est notamment la couleur la plus utilisée avec une longueur d’onde de 468 nm. La raison : son effet plus intense sur les photorécepteurs qui régulent les rythmes circadiens.

Utilisation de la luminothérapie

Impliquée dans la physiopathologie, l’état de fatigue constant et souvent évoqué comme cause des troubles du sommeil et des troubles dépressifs majeurs, la perturbation des rythmes circadiens peut sur un court ou long terme régulé par la luminothérapie. La plupart du temps, les effets bénéfiques se ressentent au bout de quelques jours. Vous gagnez en énergie et le rythme circadien éveil et sommeil se rapproche davantage du normal au fur et à mesure des utilisations. La luminothérapie est recommandée une fois par jour, dans la mesure du possible, le matin juste après l’éveil. La séance peut durer entre une vingtaine et une trentaine de minutes. Posez votre dispositif à moins d’un mètre de vous.

Les avantages de la luminothérapie

Les avantages sont non les moindres. Si le problème d’un sommeil non réparateur peut entraîner plusieurs maladies dont on ne soupçonne pas toujours la raison, y remédier peut donc vous permettre un meilleur état de santé et bien-être psychologique. Cela peut notamment être la dépression, la fatigue chronique, etc.

Il n’y a pas de durée de traitement obligatoire. Vous pouvez par exemple vous aider d’une lampe de luminothérapie suite à un problème de décalage horaire ou pour atténuer les symptômes dépressifs causés par le syndrome prémenstruel.

Une des raisons qui poussent également vers cette thérapie est la possibilité de s’en séparer sans qu’elle devienne une addiction. Contrairement aux cachets à prendre et aux mauvaises habitudes comme la tisane et la bière, pour certains, la luminothérapie n’a pas d’inconvénients importants. Nausées et manques d’appétit sont les effets indésirables les plus connus, mais une fois que vous aurez un meilleur sommeil, vous pourrez oublier cela.