Si les éleveurs sortent durant la belle saison leurs vaches laitières, c’est que de manière générale, ces dernières consomment avant tout de l’herbe de pâturage. Cela représente d’ailleurs dans leur alimentation un peu plus de 35% de celle-ci. Bien entendu, dans la majorité des cas, la races est plus ou moins gourmande sur telle ou telle alimentation. Il s’agit là d’un point à étudier si vous décidez, à l’instar des éleveurs, d’acheter une vache au meilleur prix.

La composition du repas type d’une vache laitière

Plusieurs études ont conduit à analyser l’alimentation des cheptels en France et en Europe. Il en résulte que, outre la consommation de l’herbe des pâturage, les vaches laitières apprécient également le foin (notamment lorsqu’elles sont rentrées en étable durant les périodes hivernales), des concentrés et compléments que l’on peut se procurer dans le commerce et auprès des pharmacies vétérinaires en ligne, de l’ensilage de maïs (celui qui est cultivé pour l’élevage), de la pulpe de betterave à élevage et de la paille.

Toutefois, le pâturage apparaît comme essentiel pour les apports nutritifs et notamment pour l’apport en zinc, en minéraux, vitamines et protéines ; Lorsque les vaches laitières sont sorties, elles bénéficient ainsi d’une diversité tout à fait intéressante pour leur alimentation. Il convient donc de prendre soin de ses pâtures en toute saison. C’est d’autant plus vrai qu’une vache laitière, de part sa taille et son poids qui peut atteindre les 900 kilos parfois, consomme beaucoup et en toute saison.

vaches dans un pré
Vaches laitières dans un pré

La meilleure composition de lait pour le veau

La richesse de l’alimentation de la vache laitière permet d’assurer une qualité nutritive du lait qu’elle produit, pour le veau mais aussi pour la production à destination des humains. Ainsi, le fait de bénéficier d’une bonne part des herbes des pâturage et de compléments alimentaires adaptés aux bovins donne la possibilité de créer un lait constitué de ces différents constituants :

  • Des matières grasses : Elles sont constituées de triglycérides, qui sont des esters de glycérol et de trois acides gras. La graisse du lait est une source importante d’énergie pour les jeunes mammifères, et elle contribue également à les protéger contre les infections. En outre, les matières grasses du lait jouent un rôle dans le développement du système immunitaire ;
  • Des protéines : Les protéines du lait sont dites complètes, ce qui signifie qu’elles contiennent tous les acides aminés essentiels dont votre corps a besoin pour sa croissance et son entretien. Les protéines du lait sont d’ailleurs couramment utilisées par les athlètes, les culturistes et les personnes qui essaient de prendre du poids ;
  • De l’humidité, en d’autre terme, de l’eau ;
  • De la cellulose : C’est un type de fibre que l’on trouve dans de nombreux aliments d’origine végétale. C’est une fibre insoluble, ce qui signifie qu’elle ne peut pas être digérée par l’organisme. La cellulose du lait est un type de fibre alimentaire connu sous le nom d’amidon résistant. Celle contenue dans le lait a été associée à plusieurs avantages pour la santé, notamment une meilleure digestion, une réduction du taux de cholestérol et une perte de poids. Elle est également une bonne source d’énergie et contribue à la sensation de satiété après un repas :
  • Des cendres : Dans le lait, la teneur en cendres comprend des minéraux tels que le calcium, le phosphore et le magnésium, qui restent après que les composants organiques du lait ont été brûlés. La teneur en cendres du lait peut varier en fonction de la race de la vache, de ce qu’elle mange et d’autres facteurs.
un veau dans un pré
Un veau dans un pré

Mais aussi du cuivre, de la manganèse,  du zinc, du sélénium (à l’origine de beaucoup de produits vétérinaires de compléments comme le zinc), des bactéries lactiques, des vitamines A, D3, E, B1, K3, C.

Les vitamines, notamment, sont évidemment intéressantes pour la santé :

  • La vitamine A (très présente dans le lait) est importante pour le développement et le maintien d’une peau, de dents et d’os sains. Elle aide également l’organisme à résister aux infections et à cicatriser les plaies. Les carences en vitamine A peuvent entraîner divers problèmes de santé, notamment la cécité nocturne, la sécheresse de la peau et l’affaiblissement du système immunitaire ;
  • La vitamine D3 est une vitamine qui aide l’organisme à absorber le calcium. Elle est également connue sous le nom de cholécalciférol. La vitamine D3 est également fabriquée dans l’organisme lorsque la peau est exposée à la lumière du soleil. Elle est utile pour la santé des os, notamment pour les animaux qui pondent des œufs ;
  • La vitamine E a beaucoup de propriétés mais on retiendra ici qu’elle est importante pour le système immunitaire et aide à protéger l’organisme contre les infections ;
  • La vitamine K3 joue un rôle important dans la création de caillots sanguins par l’organisme ;
  • La vitamine C ne se présente plus et nous en avons d’ailleurs parlé avec à propos dans notre sujet sur le bon teint de la peau 🙂

X.D.