Boire trop de café : Ce qui vous attend pour votre santé

Le café est un produit très culturel en France et en Europe en général. Il est parfois mis à l’index pour de nombreux maux alors que sa consommation reste encore bien courante pour bon nombre d’entre nous. Très socialisant : « Vous souhaitez un café ? », il a la vertu de faciliter le partage de moments suspendus, tant au travail qu’en famille ou pour faire connaissance. Boire trop de café, c’est toutefois parfois assez problématique comme nous le voyons plus loin. Mais qu’apporte le café pour votre santé ? C’est ce par quoi nous commençons ce sujet.

  1. Apports nutritionnels
  2. Consommation normale
  3. Excès de café
  4. Comment éviter de trop en consommer ?

Quels sont les apports nutritionnels du café ?

Café ou thé ? De ce point de vue il faut savoir que le café est composé de bien plus d’antioxydants : De 200 à 550 mg contre 150 à 200 milligrammes pour le thé. Les amateurs des petits grains noirs ont ici toutes les raisons de se réjouir d’autant qu’il existe environ 300 variétés différentes d’antioxydants alors que la caféine va varier de 50 à 250 milligrammes selon le café. Cette caféine d’ailleurs, va être plus ou moins présente en fonction du service :

Le café filtre est nettement le plus caféiné (celui de la cafetière) ; L’expresso l’est moins mais tout à fait comparable au café soluble. Non, l’expresso ne va pas vous sur-exciter aussi facilement 🙂 Personne n’est toutefois sensible de la même manière. Tout est une question de consommation et d’habitude de consommation, de condition physique et de santé individuelle également.

Côté énergétique et calorique, évidemment c’est assez dérisoire… Calories 7 pour le café nature. De quoi se poser des questions plutôt sur ce que vous ajouter avec : de la crème ??? du lait ?? du sucre Candy ??

Mettons que vous ne consommiez pas trop de café : 2 à trois tasses par jour

Ceci est en fait une consommation jugée « normale ». On évite également le décaféiné ici et on se limite dans la dose, vous pourrez espérer :

  • Bénéficier des antioxydants évoqués plus haut car le café en est très riche (notamment les polyphénols), d’acide chlorogénique et d’acide caféique,
  • Faciliter votre digestion dans une version « noire »,
  • Renforcer l’efficacité de l’ibuprofène pour soulager les maux de tête,
  • Favoriser potentiellement la respiration,
  • améliorer votre concentration,
  • Avoir un effet anticarie.

Nul doute que certains évoquent ses effets bénéfiques également comme la prévention des calculs biliaires, la lutte contre la maladie de Parkinson, comme participatif à la lutte contre le cancer du colon, etc. mais nous laissons ici les médecins vous en parler bien mieux. Demandez-leur conseil sur le sujet (Comme également le fait de savoir si vous en buvez trop ou pas). Quoiqu’il en soit, la modération dans les situations habituelles vous va bien.

Ce qui suppose un excès de consommation de café

Bien que la raison puisse là aussi être ailleurs, excéder la consommation de café n’est pas bon, c’est comme tout. Voilà pourquoi limiter sa consommation hormis dans le cas particulier d’ordonnance médicale peut s’avérer salutaire. Parmi les problèmes parfois rencontrés :

Lorsque vous êtes sans café alors que vous l’adorez, vous pouvez montrer des signes d’irritabilité, affectant votre jugement potentiellement. L’irritabilité, ce n’est pas très bon ni pour vous, ni pour votre entourage ! Possible également que la surdose serait un effet cette fois-ci néfaste pour la respiration, entraînant une plus mauvaise oxygénation de votre cerveau ;

Vous perdriez plus facilement votre calme, limitant par la même occasion l’effet de concentration parfois recherché. Petite pensée ici pour tous les étudiants qui consomment tellement de café la nuit pour préparer leurs examens au détriment de l’efficacité d’apprentissage…

Vous pouvez vous sentir déshydraté. N’oublions pas ici que le meilleur hydratant et désaltérant reste l’eau (sans comparaison possible). La deshydratation est un effet négatif de l’abus de consommation de café ; il fait bien plus aller aux toilettes !

La perturbation du sommeil peut se faire sentir. Certaines personnes ont pris l’habitude de ne plus consommer de café après une certaine heure pour assurer le sommeil le soir et éviter également de se réveiller en pleine nuit. Trop de café, c’est potentiellement contreproductif pour mieux dormir ou dormir trop.

On point aussi parfois le café pour d’autres risques comme : le fait que ce soit addictif au même titre qu’une drogue, occasionnant également par manque de caféine un effet de déprime, mais également des effets d’ostéoporose. Méfiance donc quant à sa surconsommation, notamment pour les personnes les plus âgées d’entre nous.

Comment éviter de consommer trop de café ?

Ré-apprenez à prendre en main vos habitudes. Pour éviter de consommer trop de tel ou tel ingrédient, pensez à faire un bilan nutritionnel avec un médecin nutritionniste ou un diététicien et essayez de briser vos habitudes. Il ne semble pas dangereux de consommer du café et cela peut par exemple à merveille remplacer un dessert au restaurant en fin de repas… Le tout est de ne pas faire du café une habitude.

Utilisez le café pour des moments précis de la journée, pour rythmer votre travail par exemple : 1 tasse au matin, une à midi et une en clientèle ou avec vos collègues/clients, ça semble passer encore.

Choisissez le café sans sucre, noir, sans lait ou crème également… C’est meilleur pour votre santé. Apprenez également à refuser le café qui vous est proposé et si vous succombez, il sera noir 🙂