Le calmar colossal (ou Calmar Géant) est une espèce de mollusque de la famille des Cranchiidae. Ces animaux à carapace molle sont présents dans tous les océans du monde, même dans les profondeurs où ils vivent à des profondeurs allant jusqu’à 3 km en Californie par exemple. Le calmar colossal est l’un des animaux les plus intimidants à observer, il est st le seul représentant du genre Mesonychoteuthis. Présent dans les eaux profondes, cette espèce de calmar (il y a environ 300 espèces dans le Monde) est connue depuis 1925 grâce à quelques morceaux retrouvés dans l’estomac de cachalots. Mais son étude n’a été possible que grâce aux captures accessoires réalisées lors de la pêche à la palangre. La palangre est un dispositif de pêche passif composé d’une ligne élastique avec des hameçons à chaque extrémité. La corde mère, qui peut s’étirer jusqu’à 60 pieds, retient tous les bas de ligne et les attache ensemble. Zoom sur ce Calamar géant.

Quelle longueur pour un calamar géant ?

Le plus grand spécimen connu de Calamar Géant mesurerait environ dix mètres de long et pèserait un peu moins de 500 kg à l’âge adulte. C’est aussi l’une des créatures les plus rares sur Terre, avec seulement deux autres mentions vérifiées sur le continent nord-américain pour lui seul.

Le calmar géant est l’une des créatures les plus mystérieuses et les plus terrifiantes de la planète (au moins du point de vue culturel), mais il est possible qu’il ait été largement sous-estimé dans l’histoire par les scientifiques. Les plus grands spécimens atteindraient ainsi probablement 20 mètres de long selon certains. En tous les cas, on trouva un spécimen de 14 mètres en 2019.

De quoi se nourrit un calamar géant ?

Rassurez-vous, il n’existe pas de cas d’attaque de l’homme par un calamar géant ! Cependant, nous savons peu de choses sur son mode de vie et ses habitudes, mais il semble être avant tout un prédateur océanique moyen. Ses sources de nourriture préférées sont les chaetognathes (un groupe de crustacés) qui vivent près des côtes ou dans des eaux peu profondes ; la légine australe (Dissostichus eleginoides), que l’on trouve généralement à plus de 800 mètres de profondeur au large des côtes de l’Afrique de l’Ouest ; les petits calmars tels que Loligomys bahamensis qui se tiennent dans les mangroves notamment.

crabe et crustaces

Les scientifiques n’ont jamais vu le calmar colossal attraper une proie, mais ils pensent qu’il passe la plupart de son temps avec les bras et les tentacules repliés dans ce qu’on appelle « la position du cacatoès ». Cela lui permet de voir le dîner potentiel qui se trouve devant lui grâce à ses grands yeux qui émettent de la lumière comme une lampe à huile. Il se propulse ensuite en avant en abaissant ses tentacules pour attraper sa proie.

Le calmar géant a t-il un prédateur ?

Il faut plus gros pour subir un prédateur en général. Le calmar géant est évidemment une créature redoutée vivant  dans les profondeurs des océans, entre 600 et 1 300 mètres de profondeur (comme nous l’évoquions plus haut). Il possède des crochets acérés sur ses tentacules pour capturer sa nourriture comme les autres céphalopodes, mais il s’en sert également comme arme contre les menaces ou prédateurs potentiels tels que les cachalots, et certaines sources rapportent même qu’ils se cannibalisent entre eux. Il s’agit donc d’un animal en haut de la pyramide des espèces marines.

dessin de cachalot

La légende du Calamar Géant le précède et on peut supposer que la référence mythologiques au Kraken soit en partie de son fait. Certains spécimens remontent parfois près de la surface.

X.D.