Les fourmis sont des créatures étonnantes qui peuvent nous apprendre beaucoup de choses sur la coopération et le travail. De plus, elles sont très amusantes à observer ! Si vous voulez créer votre propre fourmilière, c’est en fait très facile à faire à la maison ou dans une salle de classe pour intéresser les élèves, faire de la pédagogie, etc. C’est ce que nous abordons en partie dans ce sujet parlant évoquant l’un des insectes les plus courants sur la planète.

Comment choisir une espèce de fourmis pour un élevage ?

Des espèces de fourmis n’ont pas besoin de beaucoup d’entretien et pardonnent facilement les petites erreurs commises par leur propriétaire. Ces fourmis reproductrices ont également l’avantage de se développer rapidement, ce qui faciliterait les observations faites chez soi ou dans une salle de classe. Chaque genre de fourmi peut être divisée en plusieurs espèces, mais souvent la même famille requiert le même type de soins et d’attention. Ainsi :

  • Le genre de fourmis Messor est très granivore, ce qui signifie que son régime alimentaire se compose essentiellement de graines. Ce régime simple est l’une des principales raisons pour lesquelles ils sont si appréciés par beaucoup. Ils ont également un développement assez rapide et sont capables de former plusieurs castes, notamment mineure, moyenne et majeure. Cette vitesse de développement et cette capacité à former différents types de castes en font une base parfaite pour l’observation en classe ;
  • La fourmi du genre Lasius est l’une des plus commune en France et il y aurait près de 134 espèces répertoriées. Elle est très indulgente envers les petits soucis d’élevage comme les inondations, le manque d’humidité, trop de chaleur ou trop de froid. Cependant, elle se nourrit de miellat ou de pseudo-miellat, ce qui peut être moins facile à conserver que les graines. Cette fourmi est une créature très sociale et vit en grandes colonies. Ils sont également très industrieux et travaillent sans relâche pour construire leurs nids et trouver de la nourriture. La fourmi Lasius est un élément important de l’écosystème et joue un rôle vital dans la pollinisation des plantes et la dispersion des graines ;
  • La fourmi Crematogaster, dont la branche espèce connue sous le nom de Crematogaster scutellaris se prête également bien à l’élevage. Cette espèce peut être facilement trouvée dans la campagne française. Bien qu’elles prennent un certain temps à s’établir, ces fourmis peuvent valoir la peine d’attendre pour les éleveurs patients ;
  • Une autre espèce adaptée aux débutants est la Myrmica. Ces fourmis préfèrent un niveau élevé d’humidité, mais leur taille et leur polygynie les rendent assez faciles à soigner. Elles sont aussi relativement faciles à trouver, car on les voit souvent dans les jardins et les champs. Si vous débutez, ces deux espèces sont d’excellents choix pour votre colonie.
fourmis lasius
Fourmis du genre lasius

Comment obtenir une fourmi reine ? L’essaimage

L‘essaimage est un processus naturel qui permet aux fourmis de s’accoupler et de se reproduire. Pendant un essaim, les reines prennent leur envol et s’accouplent avec des mâles. Ce processus se produit généralement pendant les mois d’été, mais peut aussi se produire à d’autres moments de l’année selon l’espèce de fourmi. Une fois que les reines ont trouvé des compagnons, elles retournent dans leurs nids et commencent à pondre des œufs.

Toutefois, on peut dire que généralement l’essaimage se produit généralement lorsque les conditions météorologiques sont favorables : chaleur suffisante, beau temps (sans pluie), forte humidité. Ainsi, on retrouve ces conditions après une averse estivale précédant une période de sécheresse. Ces conditions météorologiques sont compréhensibles si l’on se met à la place d’une fourmi : il est difficile de voler et d’évoluer lorsqu’une pluie de météorites d’eau a lieu, il est également plus facile pour les reines fécondées de creuser une galerie dans un sol humide et meuble plutôt que de creuser dans un sol dur, sec et compact.

On dit aussi que l’essaimage est favorisé par la position du soleil. Ainsi, on observe souvent des essaims vers la mi-journée ou en début d’après-midi. En volant à cette heure, les fourmis profitent de la chaleur du soleil pour augmenter leur température corporelle et ainsi favoriser le développement de leurs ailes. Certaines espèces de fourmis sont actives la nuit et ne forment des essaims qu’à ce moment-là. C’est notamment le cas des espèces tropicales qui vivent dans des endroits chauds où la chaleur de la journée est trop intense. Pour ces espèces, c’est pendant les heures fraîches du soir qu’elles volent le plus souvent. Il faut savoir que la plupart des essaims ont lieu entre fin juin et début août sous nos latitudes.

fourmi reproductrice
Fourmi reproductrice

Par ailleurs, il faut noter que tous les membres d’une colonie ne participent pas à un essaim. En effet, généralement, seuls les jeunes individus sexuellement immatures (capables de s’accoupler) quittent le nid pour un vol nuptial. La majorité des ouvriers et des soldats restent dans la colonie pour la défendre contre les prédateurs ou les intrus. De plus, de nombreuses espèces n’essaiment pas tous les ans, mais seulement tous les deux ans ou même moins fréquemment (généralement lorsque la densité de population est particulièrement élevée).

Enfin, certaines espèces n’essaiment pas du tout mais se reproduisent par fission : un individu quitte le nid avec quelques ouvrières pour fonder une nouvelle colonie ailleurs. Parfois, plusieurs individus partent ensemble pour former plusieurs nouvelles colonies simultanément (on dit alors qu’ils  » bourgeonnent « ). Il y a donc de nombreux facteurs qui influencent le comportement d’essaimage et la création d’une reine de fourmis !

De quoi se nourrissent les fourmis d’élevage ?

Toutes les créatures vivantes ont des besoins spécifiques qui doivent être satisfaits pour survivre. Pour les fourmis, ces besoins comprennent les glucides et les protéines. Les glucides fournissent de l’énergie au corps, tandis que les protéines sont essentielles au développement des jeunes fourmis et à la reproduction de la colonie. Si chaque espèce de fourmi a ses propres préférences, toutes les colonies d’une même espèce ont tendance à avoir des goûts similaires. Il est donc important de consulter les fiches d’élevage et les forums afin de déterminer la meilleure nourriture pour les fourmis que vous élevez.

Pas de nourriture particulièrement universelle pour les fourmis si ce n’est le fait que certaines, comme nous l’avons vu plus hait, sont granivores, ce qui est assez simple pour un élevage.

Si vous cherchez à attirer les fourmis à votre pique-nique (sic.), vous pouvez envisager les différents nutriments ci-dessous, bien que les insectes soient à la base du régime alimentaire des fourmis françaises. Sinon, en fonction des espèces, vous pourriez avoir besoin de ces différents éléments :

  • Le lait au miel est très apprécié, et il est étonnamment nourrissant ;
  • Si vous n’avez pas de lait sous la main, l’eau sucrée fera l’affaire. Sachez simplement qu’elle n’est pas aussi nutritive que le lait ou le miel.
  • Faites plaisir à vos fourmis en essayant de la gelée sucrée ;
  • Elles aiment aussi parfois le jaune d’œuf.

Pour conclure sur la manière de débuter un élevage

Partez sur des choses simples, il existe différentes solutions et tutoriels que vous pourrez trouver sur Internet afin de réussir votre colonie de fourmis avec vos enfants. Optez pour la robustesse de l’espèce qui peut vivre sous le même climat et qui évite donc d’adapter l’environnement. Choisissez une espèce indigène pour vous assurer d’avoir la nourriture nécessaire à leur plein épanouissement.

R.C.