Quelle différence entre un nutritionniste et une diététicienne ?

Les deux notions de nutritionniste et diététicien sont parfaitement employées par tout le monde pour dire à peu près la même chose. Dans les deux cas en effet, les professionnels nutritionnistes (ou diététiciennes le plus souvent), tous deux professions libérales, ont une formation pour aider les gens sur les questions de régime, de santé alimentaire, de diabète, de performance sportive. Toutefois, la différence existe et prend origine dans de la formation comme nous le voyons lors du présent article. Commençons par étudier les variables des termes de nutrition et de diététique.

  1. Différences entre la nutrition et la diététique
  2. Un nutritionniste, c’est quoi ?
  3. C’est quoi une diététicienne ?
  4. Faire un régime seul ?

Nutrition ou diététique ? Quelles différences ?

Déjà sur les termes, les notions montrent de réelles frontières assez floues. La nutrition est en effet une science qui peut se découper en plusieurs sous-disciplines. On parle ainsi de physiologie de la nutrition mais aussi de psychologie de la nutrition. Deux caractéristiques constatées chez l’homme qui permettent de scinder en deux une discipline très ancienne. Le « pourquoi mangeons-nous » remonte à quelques siècles en effet. L’étude des aliments, et plus précisément des nutriments sur le plan physiologique est aussi à intégrer dans cette science. Cela conduite notamment au développement de professions plus spécifiques, comme nous le voyons plus loin, comme les nutritionnistes sportifs.

Concernant la diététique, on parlera plutôt de pratique. La diététique se penche sur les questions de l’alimentation équilibrée. Mais si l’on reprend la question de notre nutritionniste sportif, son but est aussi (entres autres) d’apporter une alimentation équilibrée à ses patients sportifs. Là encore, la pratique est ancienne ; elle nécessite des approches socio-culturelles et civilisationnelles  différentes. dans nos sociétés actuelles par exemple, les régimes alimentaires ont une nette tendance à se positionner sur de la perte de poids ou l’amaigrissement des personnes. Les principes de la diététique des années 80 ne sont pas ceux des années 2010 ou 2020 non plus. Précisons enfin que la communication publicitaire s’est emparée de ce terme et du précédent. En 2013, le Parlement Européen a du interdire l’usage de notions comme « aliments diététiques ».*

Le nutritionniste est-il un médecin ? Tous les médecins sont-ils nutritionnistes ?

En réalité, oui est non. La formation de nutritionniste est un DU (Diplôme Universitaire), un DUI (Diplôme inter-universitaire) ou un DESC (Diplôme d’études spécialisées complémentaires). Si ces formations sont accessibles aux médecins qui ont fait huit années d’étude, elles le sont également pour d’autres qui décideraient de passer ces diplômes sans avoir fait médecine. En d’autres termes, il s’agit pour le médecin de se justifier comme nutritionniste s’il a cette formation complémentaire. Il faut donc vérifier que le médecin auquel vous vous adressez a bien une formation de nutritionniste, le problème étant similaire pour une diététicienne nutritionniste par exemple.

Pour aller plus loin, il est tout à fait possible de passer des diplômes universitaires de spécialités. Comme évoqué plus haut, il existe des diplômes universitaires de nutrition du sport par exemple, ou encore micro-nutritionniste. Si vous recherchez un professionnel capable de vous accompagner sur la performance sportive en lien avec la prise d’aliments, voyez si le médecin ou le professionnel en question dispose d’un tel diplôme.

Avec le nutritionniste, entrez chez un spécialiste diplômé

Consulter un médecin nutritionniste est très important aussi lorsque vous avez des besoins de prescriptions. Si un généraliste est en capacité de faire des prescriptions en matière de nutrition, il est préférable de consulter un médecin nutritionniste pour des problèmes de diabète, de thyroïde, d’obésité, de cholestérol, d’anorexie, d’allergie, d’intolérance alimentaire, etc. Sa grande force dans ce cas est de pouvoir vous prescrire des examens y compris en milieu hospitalier. Concernant les tarifs de votre médecin-nutritionniste, il peut soir appliquer le tarif en vigueur pour la médecine générale, soit proposer un dépassement d’honoraire qui sera variable en fonction du lieu et aussi de sa notoriété.

Qu’est-ce qu’une diététicienne ? Quelles différences avec le nutritionniste ?

Un diététicien, mais étonnamment souvent une diététicienne peut disposer aussi de diplômes en nutrition comme évoqué ci-dessus. On peut surtout définir ce métier comme un professionnel de santé qui travaille dans le domaine de la nutrition. L’appellation diététicien nutritionniste existe. Pour y accéder cette fois-ci, le professionnel conseil va passer deux ans en DUT ou en BTS. Le Brevet de technicien supérieur (BTS) est la formation initiale historique. Cela dit, un DUT (Diplôme universitaire de technologie) en génie biologique option diététique de deux ans permet aussi d’envisager de s’installe comme diététicien et de prendre un numéro ADELI ( le répertoire national qui permet de recenser les professionnels de santé réglementés en mentionnant leurs lieux d’exercice et leurs diplômes).

En vous rendant chez un diététicien, attendez-vous à un accompagnement voire à un coaching en vue d’atteindre des objectifs. On est ici dans u accompagnement plus ou moins long. Le diététicien-nutritionniste élabore par exemple avec vous des programmes, anime parfois des ateliers, surveille l’équilibre alimentaire des patients. En général, il travaille de concert avec les médecins généraliste (ou non) pour l’accompagnement thérapeutique des patients.

Le diététicien-nutritionniste vous accompagne sur l’équilibre alimentaire

A ce titre, il rencontre également des cas de diabète, d’obésité, d’anorexie chez tous types de patients (des plus jeunes au plus vieux) et propose d’adapter en accord avec le médecin-traitant l’alimentation.

Les principes d’apprentissage d’un point de vue nutritionnel peuvent se convertir de manière culinaire. En effet, les diététiciennes proposent le plus souvent de réapprendre à manger, à consommer et bien manger notamment avec des recettes adaptées. Un bilan nutritionnel permet d’établir les besoins de chaque personne.

Les tarifs sont variables là aussi en fonction de la région et de la notoriété du professionnel, de sa spécialisation également. Les prix varient de quelques dizaines d’euros selon l’expérience également mais un remboursement est le plus souvent possible par les mutuelles à défaut de Sécurité Sociale.

Faire un régime seul ou avec l’aide d’un nutritionniste ou d’un diététicien

Attention à la notion de régime ! Parlez-en à un professionnel 🙂 Il est toujours difficile de déterminer soi-même les quantités à manger, les produits à choisir et la société nous modèle dans des stéréotypes de consommation parfois. Rencontrer un ou des professionnels, qu’ils soient médecin-nutritionniste ou diététicienne-nutritionniste permet d’envisager une reprise en main de son alimentation à n’importe quel moment de la vie. C’est en outre un bon moyen d’être aiguillé dans ses choix et d’avoir des réponses adéquates aux questions que l’on se pose légitimement pour son alimentation quotidienne. Voir à ce propos notre sujet sur maigrir et manger autrement.

*Source :Wikipédia