La défense Philidor : C’est quoi 1. e4 e5 2. nf3 d6 !?

François-André Danican Philidor est un joueur emblématique du jeu d’échecs, en particulier pour les français. Né à Dreux en 1726, mort à Londres en exil en 1795, Philidor était assurément l’un des pus forts joueurs de son époque, bien qu’aucun classement n’existait à l’époque. Il fréquentait notamment le fameux café de la Régence où il rencontra Legal (Le mat de Legal est une miniature que l’on apprend encore dans les écoles d’échecs), et se mit en évidence hormis en musique (son métier premier était compositeur) dans le traitement de parties à l’aveugle et la composition de finales. Philidor est particulièrement remarqué encore aujourd’hui pour l’étude de celles-ci. Sa conception théorique sur les pions est l’une des premières à faire date. Et dans les ouvertures, ce début de jeu est encore parfois exploité à haut niveau. Explications.

Qu’est-ce que la défense Philidor ?

A la grande différence d’autres ouvertures en e4, comme la partie Espagnole par exemple, la défense Philidor permet aux noirs de décider de l’ouverture. En voici le début : 1. e4 e5 2. Cf3 d6 !?fait partie du registre des ouvertures ouvertes et son code ECO est C41.

Ce petit coup de pion d6 recèle de nombreuses idées exploitables d’ailleurs dans un tas d’autres ouvertures. Etienne Bacrot est un grand adepte, Tigran Petrossian, immense champion du Monde l’exploita également.

Actuellement, elle est particulièrement jouée par transposition avec la Pirc (1. e4 e5 2. d4 Cf6 3. Cc3 e5). En prolongeant avec 4. Cf3 Cbd7 on se retrouve dans la ligne principale de la Philidor.

L’abandon du centre dans la défense Philidor

Après 1. e4 e5 2. Cf3 d6 3. d4 les noirs cèdent la domination d centre aux blancs et bloquent leur fou f8. Après 3 …. exd4 4. Cxd4 les blancs disposent d’une position centrale intéressante :

Une continuation très commune est la suivante :

4. ..Cf6 5. Cf3 Fe7 (pour préparer le roque) 6. Fe2 0-0 7. 0-0 Te8 (pour contester tranquillement le centre) 8. f4 :

f4 !?, comme très souvent, est une prise d’initiative des blancs qui peut se jouer très tôt dans certaines ouvertures comme le Gambit du Roi, avec le défaut de rendre fragile le pion e4 mais en limitant l’activité des pièces noires.

Variante du point fort en e5

Après 3. … Cd7 les noirs choisissent de défendre le pion central tout de suite :

Continuation possible : 4. Cc3 Cgf6 5. Fc4 Fe7 6.0-0 0-0 (ça ou l’Espagnole, c’est très proche…) 7. Te1 c6 (un petit coup de pion toujours pratique pour se donner de l’espace et permettre une contre-attaque, on le retrouve assez bien aussi dans les positions d’une Alekhine par exemple) 8. a4!? pour empêcher b5.

La position est assez équilibrée et hautement stratégique. La question pour les noirs sera : Comment développer le fou c8 notamment.

Vidéo tutorielle pour comprendre la défense Philidor

Pour conclure ce petit sujet, nous vous convions à regarder une vidéo avec Stéphane Laborde et JB Mullon :