Quand on parle d’animaux de compagnie, les premières espèces qui viennent à l’esprit, sont le chien et le chat. Cependant, certaines personnes préfèrent sortir des sentiers battus et s’entourer d’espèces qu’on n’a pas l’habitude de voir auprès de l’homme. Il peut s’agir de félins, de reptiles ou même d’insectes. Par contre, il n’est pas possible de prendre n’importe quel animal chez soi. En effet, il y a une réglementation à respecter en la matière, et toutes les espèces ne sont pas autorisées à l’adoption sous peine de sanctions. Pour celles qui sont adoptables, il y en a pas mal, et certaines sont étonnantes… tour d’horizon !

Un animal de compagnie pas comme les autres

Amoureux des animaux, vous vous êtes peut-être pris de passion pour un animal particulier, et vous souhaitez bien l’avoir chez vous. Renseignez-vous bien avant d’entamer des démarches pour acquérir l’animal qui a volé votre cœur. En effet, tous les animaux ne sont pas autorisés à l’adoption. Aussi, il y en a que vous pouvez adopter, mais en prenant le soin d’obtenir un certificat de capacité. Il faut donc une autorisation spéciale pour avoir cet animal chez vous, ce qui nécessite des démarches. C’est le cas d’espèces protégées comme le hérisson. Si vous voulez un animal domestique qui sort de l’ordinaire, en voici quelques-uns :

La mouffette

C’est la cousine du putois, et cet animal est mignon avec sa belle fourrure rayée en noir et blanc. Par contre, la moufette est très célèbre pour ses sécrétions malodorantes. Alors le mieux, c’est de l’adopter lorsqu’elle est encore toute petite, afin de l’opérer pour enlever les glandes qui sécrètent le liquide nauséabond.

Le saïmiri

Cet animal a plusieurs autres noms tels que le sapajou ou encore le singe-écureuil. Il a également écopé du surnom de « petit singe à teinte de mort », en raison de la particularité de sa petite tête qui est ronde blanche, avec un museau noir. Le saïmiri est un animal curieux, très intelligent et très agile aussi. Si vous comptez l’adopter, il faudra lui donner beaucoup d’attentions et vous y préparer, car cet animal aime parfois uriner un peu partout dans son environnement. Cela lui permet de retrouver son chemin, mais aussi, de marquer son territoire.

Le Dragon barbu d’Australie

Son second nom est le pogona, et cet animal peut mesurer jusqu’à plus de 40 cm. Malgré son aspect qui peut être impressionnant, le dragon barbu se laisse toucher et manipuler. Il peut aussi interagir avec vous, mais il faut lui préparer un terrarium au biotope désert où il pourra vivre. En effet, son environnement naturel est sec et chaud. Alors l’intérieur du terrarium devra être chauffé à 40°C pour son bien-être.

Des fourmis

Vous serez peut-être étonné de savoir qu’il est possible d’adopter des fourmis chez soi. Nous parlons d’une espèce particulière, la « Messor Barbaru », qui peut faire une taille de 12 mm, et jusqu’à 16 mm parfois pour la reine. Il s’agit de bestioles pouvant vivre pendant 20 ans. L’une des particularités de ces fourmis, c’est leur énorme tête, et leur couleur noire et brillante. En captivité, elles peuvent atteindre plus de 80 000 individus. Aussi, il semblerait que plus de 5000 foyers en France, en possèdent une colonie.

Le fennec

L’habitat naturel de cet animal est le désert. D’ailleurs, il est surnommé le renard des sables du Sahara. Il s’agit du plus petit canidé au monde et il est connu pour être plein d’énergie. Il dort beaucoup, et il est plutôt nocturne comme animal. Cependant, il aime être indépendant, et ne supporte pas de rester enfermé. D’ailleurs, cet animal n’est pas fait pour rester en cage, il risque de se laisser mourir. Notons que le mordillement est une manière pour le fennec de renforcer les liens sociaux au sein de la meute. Il peut reproduire cela en mordillant vos doigts par exemple.

La carpe koï

Il n’y a pas que le poisson rouge que vous pouvez adopter, il y a d’autres espèces de poissons comme la carpe koï, que vous pourrez avoir chez vous. Il s’agit d’un beau poisson d’ornement, qui trouve parfaitement sa place, lorsqu’il est question de peupler les grands bassins extérieurs par exemple. En hiver, vous n’aurez pas de souci à vous faire, car ce poisson peut entrer en hibernation. Il peut vivre pendant 25 ans dans de bonnes conditions.

Alors, lequel de ces animaux insolites vous parle le plus ?

L.R